Vous aimerez
  • Bologne, une ville épicurienne où élégance et bonne chère font excellent ménage
  • Un hôtel à l'esthétique soignée, où s’exprime la quintessence de l’art de recevoir italien
  • Pousser jusqu’aux mosaïques de Ravenne, l’architecture de Bologne et sa musique, de bonnes options !
  • Appli smartphone avec GPS, neutralité carbone intégrale, conciergerie, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Italie 01 84 17 46 76

Bologne épicurienne

Dans un ensemble médiéval unique en Europe, les torri, les tours de Bologne, témoignent avec hardiesse de l’orgueil des vieilles familles patriciennes. La cité moderne, bastion de la gauche, est quant à elle un centre culturel et industriel important, que peuvent symboliser à des titres divers Umberto Eco, Ducati ou La Perla. A tout cela, il faut ajouter encore la Cinémathèque, temple mondial de la cinéphilie, la pinacothèque, le musée de la musique. Et, sur son lieu de naissance, la sauce bolognaise, le ragù bolognese, qui ne se compare pas à sa version mondialisée. Car la cuisine ici est une fidélité autant qu’une passion. Ce qui peut avoir un effet déstabilisant sur le visiteur, qui ignorait qu’il y eut tant de jambons et tant de stades d’affinage du parmesan.
Du coup, pour retrouver son équilibre, il se lance à corps perdu dans un parcours initiatique d’assiette d’affettati en assiette d’affettati. La charcuterie est reine mais, que l’on se rassure, le légume n'est pas en reste : les potagers d’Emilie-Romagne fournissent les tables. Ce sont d’ailleurs toutes les productions d’une région de vieille et savante agriculture qui alimentent les étals de Bologne, comme les fourneaux de ses chefs. Ce voyage révèle une grande dame d’Italie.

Votre hôtel à Bologne

C’est une maison bouton d’or, construite dans les années 1930 comme une chimère émilienne : arcades et loggia, jardin vert, confort moderne. Aujourd’hui, les propriétaires ont prolongé et théâtralisé cette inspiration heureuse. L’intérieur, déco design à vivre, joue des couleurs, des matières, de la géométrie. Il émane de tout cela une atmosphère joyeuse et sophistiquée. Ainsi la vieille cuisine immaculée, la salle à manger pistache, l’escalier à vis. Dans les chambres, la virtuosité continue à produire ses effets, sans pour autant compromettre le repos que l’on attend de son particulier. La mise en scène a du tact. Il sied néanmoins au voyageur de ne pas se coucher dans n’importe quel lit (des draps brodés, des taies bordées de dentelle), de ne pas se préparer dans n’importe quelle salle de bain. Vous ne venez pas à Bologne pour un séjour ordinaire. Le matin, un opulent buffet de petit déjeuner vous attend ; il fournit assez d’énergie et de bonne humeur pour aller loin dans la journée. Si vous le souhaitiez d’autres repas peuvent s’organiser, pour lesquels un chef serait spécialement requis. Pour se promener dans la vieille-ville, on loue sur place des vélos. Quoi que, en face, il y ait la Pinacothèque : Giotto, le Pérugin, Raphaël, Guido Reni, Giorgio Vasari, Giuseppe Maria Crespi et bien d'autres.

Déjà prévu au programme - Bologne gourmande

Comme cela arrive souvent, en s’éloignant de son berceau, la sauce (on dit ragù à Bologne) s’est transformée et ses avatars bolognais ne sont pas reconnus comme légitimes par les Bolonais. Alors, pour goûter la véritable cuisine de la ville et ses produits phares, vous vous lancez dans les ruelles anciennes et les marchés. Charcuterie, pâtisserie, boulangerie, fruits, légumes, fromages, chaque vitrine est un théâtre des tentations. Et sur tout cela règne la débonnaire Mortadella Bologna. Balade gustative en compagnie d’un guide privé francophone.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies

A la carte

Bologne, les incontournables

On explore la ville médiévale, en commençant par la Piazza Maggiore et ses abords. Sous son aspect actuel, elle date du XVe siècle. Plus ancien édifice, le palais du Podestat, XIIIe - le podestat était au Moyen Age le premier magistrat de la ville. Le palazzo Re Enzo, Piazza del Nettuno, apparut peu après (devant, la fontaine maniériste de Neptune évoque la domination pontificale sur le monde). Le palazzo d’Accursio (XVe-XVIe siècles) abrite la collection d’art municipale. On y admire, notamment, la salle Farnèse, avec ses fresques historiques, et la chapelle, décorée par Prospero Fontana (1512-1597). Ses commanditaires ont vu leur moyens épuisés par les grandes dimensions de la basilique Saint-Pétrone (XIVe-XVIIe siècles) : le parement de marbre de la façade n’en couvre que le tiers inférieur ; mais l’église marque de la majesté et les fresques de Giovanni da Modena (1379-1455) illustrant la Divina Commedia de Dante impressionnent.
En option - Demi-journée, avec un guide privé francophone

Bologne musicale

On n’est pas moins mélomane à Bologne qu’à Milan ou Naples, aussi peut-il être judicieux d’aborder la ville sous cet angle. En compagnie d’un guide privé francophone, vous vous rendez, par exemple, à l’oratoire dédié à sainte Cécile, patronne des musiciens ; il est décoré de fresques du XVIe siècle illustrant la vie de cette martyre romaine (on en profite pour passer à côté, à San Giacomo Maggiore, voir les peintures de Lorenzo Costa, Le triomphe de la mort et le retable Bentivoglio). Puis, à la basilique di Santa Maria dei Servi, XVe siècle, qui possède un orgue fameux. Le théâtre communal baroque se trouve place Verdi ; la bibliothèque du conservatoire, place Rossini (compositeur lié à Bologne et gastronome autant que croque-note). Le musée international et bibliothèque de la musique occupe le palais Sanguinetti, bel édifice du XVIe siècle. Enfin, il y a de quoi faire !
En option - Demi-journée

Avec quelques jours de plus… Ravenne

Les trésors de mosaïques que contiennent les monuments paléochrétiens de Ravenne font de ceux-ci des motifs d’émerveillement distribués aux quatre coins de la ville. Citons saint Paul et saint Pierre et les délicates colombes s’abreuvant - symboles du baptême - dans le mausolée de Galla Placidia, Ve siècle, protobyzantin ; les processions (des martyrs et des vierges chrétiennes) de la basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf, VIe siècle, byzantine ; l’abside de Saint-Apollinaire in Classe, VIe siècle, byzantine ; le baptême du Christ dans le baptistère des Ariens, VIe siècle, de style byzantin. Vous éprouvez partout la splendeur d’un art qui n’a rien perdu de son potentiel d’impact sur la sensibilité. Et vos pas vous amènent forcément devant le tombeau néoclassique de Dante, au nord de la basilique Saint-François.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 900€ à 1200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1000€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Bologne, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Les transferts, privés
  • Les 2 nuits à Bologne, en chambre double luxe, avec petits déjeuners
  • Bologne gourmande, avec un guide francophone privé
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1550109
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure