Vous aimerez
  • Au fil d'adresses intimistes, découvrir toute la richesse d’un pays à la culture singulière
  • Rencontrer des artistes et artisans à Port-au-Prince et à Jacmel
  • Buller en Robinson sur des plages désertes
  • Guides privés, concierge sur place, bonnes adresses : les attentions Voyageurs

Contactez un spécialiste Haïti 01 42 86 16 00

Une île, une identité singulière

Haïti fascine, Haïti ensorcèle. Jadis destination prisée des happy few, de Jacky Kennedy à Mick Jagger, elle a connu des années noires et multiplié les coups du sort, jusqu’à disparaître presque entièrement de la scène touristique. Mais aujourd’hui, Haïti s’ouvre à nouveau aux voyageurs. Une île à découvrir donc, et vite, avant que les visiteurs n’affluent, et que les structures intimistes ne disparaissent au profit des grands complexes hôteliers. Haïti, c’est un enchevêtrement unique de mondes. Un pays d’artistes, écrivains, peintres, sculpteurs de renommée internationale, qu’on a le privilège de rencontrer chez eux, dans leurs ateliers. Un pays à l’histoire riche – la première république noire !
– dont témoignent les précieux vestiges de la citadelle Henri, ou du Palais sans Soucis. Un pays de mornes et de plages, où l’on se délecte en Robinson du sable blanc et de l’eau turquoise. Et cette sensation rare d’être non seulement bienvenu, mais aussi attendu.

VOTRE CARNET DE ROUTE

La route, parlons en ! Tous vos déplacements s’effectuent en véhicule privé avec chauffeur, avec la liberté d’emprunter détours et chemins de traverse. Quant aux visites, elles se font en compagnie de guides privés francophones, pour tout comprendre des sites explorés. De la ville aux mornes en passant par la plage, des galeries d’art aux forteresses de montagne, ce voyage rythmé dévoile le pays dans toute sa diversité. Un tour d’horizon qui débute par Port-au-Prince, cœur vibrant d’Haïti et scène artistique d’exception.
Un saut de puce en avion permet de rejoindre le Cap-Haïtien, où l’on aime flâner dans la vieille ville aux façades colorées. Après une visite de la citadelle Henri, témoignage de premier ordre de l’indépendance d’Haïti et de la fin de l’esclavage, une escapade en mer vers Labadie et l’Ile-à-Rat pour jouer les Robinsons. Il est temps de traverser le pays pour gagner le sud, Jacmel, dont la prospérité s’est établie sur le commerce du café. Un road trip riche en paysages et une traversée en catamaran plus tard, nous voilà posés les pieds dans l’eau sur l’une des plus belles plages d’Haïti, fierté de l’Ile-à-Vache. Juste ce qu’il faut de farniente et d’eau turquoise, avant de rejoindre la capitale pour une dernière soirée sur les hauteurs, comme pour embrasser d’un coup d’œil cette île si singulière, que l’on n’est jamais tout à fait prêt à quitter.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

VOL POUR PORT-AU-PRINCE

Arrivée en fin d’après-midi et installation pour 3 nuits dans votre hôtel. Pétion-ville, sur les hauteurs de Port-au-Prince, une bulle de tranquillité dans la ville : 8 suites, une piscine au cœur du jardin, orangers et bougainvilliers géants, avocatiers lourds de fruits. Accueil chaleureux, belle table ensoleillée, poulet au citron et piment, bananes pezé et mirliton tout est « maison ». Des cours de yoga sont dispensés sur la terrasse, au coucher du soleil.

JOUR 2

PORT-AU-PRINCE, CŒUR D’HAITI

Foule animée, couples enlacés, taches de couleur des enseignes peintes, rythme croisé des klaxons et des radios, éclats de rire et chants des églises : Port-au-Prince, une vie débordante, un chaos joyeux, et l’exubérance tropicale de la végétation.
Déjà prévu au programme – La journée de visite de la ville avec un guide privé francophone. Grand-rue, un outre-monde, repaire des sculpteurs du collectif Atis Rezistans, qui font de la récup’ un art majeur : accumulation de pneus, de bois et de tôle, forêt imprenable des imaginaires créoles. Chez Céleur Jean Hérard, on se retrouve face à ses trois oiseaux migrateurs exposés au Grand Palais pendant l’hiver 2015.
Un peu plus loin, le Marché en fer abrite un négoce fantasque, qui tient à la fois du déballage textile et du marché vodou. Tortues, vêtements de pèlerins, bouteilles perlées, Vierges noires, poupées à deux têtes : tout le matériel nécessaire aux hounganss est vendu ici. C’est un plaisir d’y flâner, de discuter avec les marchands.
Déjeuner aux Jardins du Mupanah, dans les jardins du musée du Panthéon National Haïtien, une belle table qui propose une interprétation contemporaine des classiques de la cuisine haïtienne.
A la galerie El Saieh, on découvre la peinture haïtienne dans son tout foisonnement : jungles et bestiaires ; scènes du quotidien, fêtes d’anniversaire, bals ou combats de coq ; scènes vodou ; peintres naïfs du Cap Haïtien ou peintres paysans du groupe Saint-Soleil découverts par Malraux.
Et un rhum sour au bar du mythique Hôtel Oloffson – aux murs du bel édifice en dentelle de bois ouvragée gingerbread, des photographies de Marlon Brando en villégiature haïtienne rappellent un temps pas si lointain où l’île, la Perle des Antilles, était une des premières destinations touristiques des Caraïbes.
En option - la visite guidée et la rencontre avec les artisans du village de Noailles, en périphérie de Port-au-Prince, où depuis des décennies les Bosmétal récupèrent des tonneaux en fer et les transforment en œuvres d'art.

JOUR 3

PORT-AU-PRINCE, FORT DROUET

Dans les environs de Port-au-Prince, sur les mornes de la chaîne des Matheux., visite du Fort Drouet, construit au lendemain de l’indépendance d’Haïti, selon une ordonnance de Dessalines, est, avec la citadelle Henri, l’un des vingt-deux fortifiés conçus pour face à un éventuel retour des Français. Aux habitations Dion et Lamothe, immenses complexes caféiers, on visite les ruines des réservoirs d’eau et des entrepôts, et du carré des esclaves, qui témoignent des conditions de vie carcérales des esclaves travaillant dans les exploitations caféières.

JOUR 4

PORT-AU-PRINCE – CAP HAITIEN

Transfert privé à l’aéroport de Port-au-Prince et vol matinal pour Cap Haïtien (30 minutes). Installation pour 3 nuits dans votre hôtel – sur le front de mer, tenu par une artiste qui aime à exposer les oeuvres des peintres du Cap. On aime la tranquillité du patio et la vue sur la mer depuis la chambre. Et pour prendre le pouls de la ville, le boulevard animé est à deux pas.
Déjà prévu au programme – La demi-journée de visite de la ville, à pied, avec un guide privé francophone. La tranquillité provinciale de la deuxième ville d’Haïti invite à la promenade. Autour de la place d’Armes, les maisons coloniales aux balcons de bois vibrent de couleurs, façades jaune vif, volets turquoise. Au marché en fer, bric-à-brac de marchandises importées et de produits exotiques, crème de maïs, huile d’arachide, poissons séchés et crabes vivants, bananes par régimes, riz de Floride et poules blanches, citrons verts et ignames.

JOUR 5

CAP HAITIEN- LABADIE- ILE-A-RAT

Déjà prévu au programme – La journée à Labadie et l’Ile-à-Rat. Du Cap à Labadie, ça monte, ça descend : la route trace ses boucles à travers les mornes - villages aux rues encombrées de poulets qui battent les ailes, de chiens jaunes aux museaux pointus, gargotes vendant semoule de maïs, touffé de légumes et poissons boucanés. A l’embarcadère, parmi une multitude de petits bateaux colorés, une barque vous attend, elle s’appelle « Ayiti chérie ». Sur la mer étincelante, des bateaux toutes voiles dehors, chargés de langoustes et de lambis. Au village de pêcheurs de Labadie, les enfants enchaînent les plongeons sur le ponton, tandis que, attablés face à la mer sous les grands fromagers, les joueurs de domino enchaînent les parties. La virée en bateau se poursuit jusqu’à l’Ile-à-Rat, une minuscule île déserte, forêt tropicale ceinte de sable blanc, où l’on savoure une langouste grillée en Robinson.

JOUR 6

CITADELLE HENRI ET PALAIS SANS SOUCI

Déjà prévu au programme – La journée de visite de la citadelle Henri avec un guide privé francophone. Route vers Milot, enchevêtrement d’arbres et de fleurs, flamboyants, arbres à pain, orchidées et amarantes. Les maisons abordent trois portes et deux fenêtres, de hauts cactus serrés les uns contre les autres font office de clôture, et dans les cours, quelques poules, une chèvre.
Milot, ruines grandioses, saturées de soleil du Palais du roi Christophe, libérateur d’Haïti aux côtés de Toussaint Louverture. Non loin du Palais, il a fait dresser une forteresse entre ciel et mornes : « à ce peuple qu’on voulu à genoux, il fallait un monument qui le mit debout » (Aimé Césaire, La Tragédie du Roi Christophe) Dans une débauche baroque de chlorophylle, un sentier pentu mène à la citadelle, solitaire, à 1000 mètres d’altitude : vingt-mille hommes se sont épuisés seize ans durant à hisser des blocs de pierre le long de la côte abrupte. Le refuge inviolable n’a jamais subi la moindre attaque, mais c’est ici, en cette forteresse où repose un esclave devenu roi, qu’on mesure combien la révolution haïtienne, insurrection d’esclaves qui ont bouté les troupes de Napoléon hors de la colonie la plus riche du monde, est la revanche de tous les opprimés de l’Histoire.
Et à quelques pas du Palais Sans Soucis, loin des fastes de la cour de Christophe, mais dans la fraicheur d’un jardin à l’ombre des bougainvilliers, on se régale d’une excellente cuisine familiale : avocat relevé de hareng fumé, griot de porc pimenté, riz djon-djon, cuit dans une eau teintée de champignons noirs, et une mangue baptiste, un café paysan. Sur la route de retour pour le Cap, on fait une halte dans une guildive, distillerie traditionnelle, pour découvrir le processus de distillation du rhum – avec dégustation à la clé.

JOUR 7

DU NORD AU SUD

Transfert privé à l’aéroport et vol retour pour Port-au-Prince. A l’arrivée, votre chauffeur privé vous attend pour vous conduire vers le sud jusqu’à Marigot, en passant par Jacmel (que vous découvrirez le lendemain). Installation pour 2 nuits dans une petite adresse nichée dans la montagne, à quelques minutes des plages. Une dizaine de bungalows colorés aux toits de chaume, posées sur des collines face la mer, dans un écrin de végétation tropicale. On aime l’accueil chaleureux, la table savoureuse, et la piscine rafraichissante.
Déjà prévu au programme – La rencontre avec Berlotte, cartomancienne. Attablé face à la mer, sirotant une Prestige fraîche, elle lit votre présent et votre avenir dans le tarot – sa clairvoyance fera douter les esprits les plus cartésiens !

JOUR 8

JACMEL

Au programme de la journée - Le matin, départ en 4x4 avec un guide privé direction les montagnes, de l’autre côté de Jacmel, jusqu’au site du Bassin Bleu, saisissant de beauté. Allées d’hibiscus, bambouseraies et palmeraies, le sentier serpente à travers la forêt. Du vert, du vert, du vert. Au fil du chemin, Jean-Baptiste nomme les arbres et les plantes : l’oranger est pied zorange, l’avocatier pied zaboca, le longanier est bwa savonnèt, le yapana, dont les feuilles sont utilisées comme tonique, est appelé zèb kont la-fyèv. Après la marche, une baignade dans une eau turquoise, sous la cascade translucide.
Et après la baignade, on rejoint Jacmel. Au bar de l’Hôtel Florita, maison de commerce fondée en 1888, on se souvient du temps où la ville était la plus riche du pays. 125 000 sacs de café quittaient chaque année le port à destination de l’Europe. Dans tout le quartier, celui des exportateurs de café, de coton et de zestes d’oranges, l’architecture des anciens entrepôts évoque le Vieux carré français de la Nouvelle-Orléans. Josué Jean nous accompagne dans sa ville : il a appris la mosaïque avec l’artiste américaine Laurel True, qui a fondé une école qui forme aux techniques de la mosaïque. Un premier escalier a été paré de mosaïque, en hommage au peintre Préfète Duffaut, originaire de Jacmel, et à ses « villes imaginaires ». Des petites filles le dévalent, sortant de l’école en uniforme, chemise à carreaux, jupe bleu marine, chaussettes blanches jusqu’au genoux, et des dizaines de nœuds de satin dans les cheveux. Un peu plus loin, un deuxième escalier écrit sur ses marches, en carreaux noirs et blancs, des extraits d’Hadriana dans tous mes rêves, de René Depestre, lui aussi natif de la ville. Et la ville se réinvente, elle se colore de carreaux de mosaïque, sur les murs des maisons, sur ses trottoirs, sur la promenade face à la mer.

JOUR 9

JACMEL-LES CAYES- ILE-A-VACHE

Départ en matinée pour une longue route vers l’ouest jusqu’aux Cayes, troisième ville du pays, à travers une grande variété de paysages, montagne, littoral, plaines.
A voir, à vivre en chemin - Un arrêt à Petit-Goâve pour aller voir Lèlène, reine de la dous makos cette confiserie de lait, de sucre et de vanille - un autre stop à Saint-Louis-du-Sud pour voir les forts des Oliviers et de Saint-Louis, forts coloniaux français et anglais. A l’arrivée aux Cayes, direction le quai et traversée en catamaran (30 minutes) pour rejoindre l’Ile-à-Vache, où vous vous installez pour 3 nuits dans une charmante adresse pieds dans l’eau, posée sur l’une des plus belles plages d’Haïti : l’Anse du Four. Et c’est parti pour la douceur...

JOURS 10 & 11

DOUCEUR ILIENNE

L’Ile-à-Vache respire le calme. Point de route ni de voiture, mais des cocotiers, des plages immaculées, une eau turquoise, et la vue sur la côte montagneuse au loin. C’est à vous de choisir le rythme de cette journée (ou le non-rythme d’ailleurs !).
A faire, à vivre - S’octroyer une pause farniente sur le sable - enfiler palmes, masque et tuba pour une virée snorkeling - siroter un jus de coco fraîchement cueillie ou une bière fraîche.

JOUR 12

ILE A VACHE-LES CAYES-PORT-AU-PRINCE

Traversée retour vers Les Cayes en catamaran, et vous vous envolez à bord d’un Cessna 5 places pour Port-au-Prince. Derniers moments dans la capitale, et nuit à Pétion-ville. Un dernier plongeon dans la grande piscine et un dernier rhum en terrasse, pleine vue sur Port-au-Prince et sa baie en contrebas.

JOURS 13 & 14

Vol retour

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

DECOUVERTE DU BOSMETAL A NOAILLES

Périphérie de Port-au-Prince, Croix-des-Bouquet. A Noailles, on frappe et martèle le fer depuis 1950, et la rencontre de Georges Liautaud avec Dewitt Peters. Lors d’une fête patronale, le grand mécène des arts haïtien est saisi par la beauté des croix funéraires du forgeron, inspirées des vévé, emblèmes des Lwas, les esprits vodou, habituellement tracés au sol à la craie. Il encourage Liautaud à délaisser la forge utilitaire pour se consacrer à son art ; et aujourd’hui, de générations d’apprentis en générations d’apprentis, c’est tout le quartier de Noailles qui vit du bosmétal, artisanat basé sur le recyclage de bidons de fuel, découpés et martelés. Cette visite guidée à travers les ateliers permet d’aller à la rencontre des artisans et d’observer tout le processus de création, de la matière première au produit fini, pour tout découvrir de l’artisanat le plus représentatif d’Haïti.
En option - avec guide francophone privé

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5100€ à 6400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5500€/personne.
  • Le vol international sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharges carburant
  • Les transferts privés aéroport-hôtel-aéroport
  • Le vol intérieur aller-retour Port-au-Prince/Cap-Haïtien
  • Le vol intérieur Les Cayes/ Port-au-Prince
  • Les 12 nuits en chambre double avec petits déjeuners
  • La journée de visite de Port-au-Prince avec guide francophone privé
  • La demi-journée de visite du Cap Haïtien, avec guide francophone privé
  • La journée de visite de la citadelle Henri et du Palais Sans Souci avec un guide privé francophone
  • La journée de découverte de Labadie et de l’Ile-à-Rat, transferts privés inclus
  • Le transfert privé entre Port-au-Prince et Jacmel/Marigot
  • La journée à Bassin Bleu et Jacmel avec guide francophone privé
  • La rencontre avec Berlotte, cartomancienne
  • Le transfert privé entre Jacmel et Les Cayes et la traversée aller-retour pour l’Ile-à-Vache
  • Un téléphone portable local à destination
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Réf: 1343312
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste d'Haïti