Vous aimerez
  • Les drakkars, le design, la ville, la campagne, la maison d’Andersen, le vélo, le smorrebrod
  • Un pays green et ventilé, une gastronomie innovante, un art de vivre inspirant et humaniste
  • Guide privé à Copenhague et Copenhagen Card, Odense City Pass, c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture et GPS, les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Danemark 01 83 64 79 47

La personnalité danoise

Si les Vikings étaient sans doute « de terribles guerriers qui ignorent la peur », ils étaient surtout des commerçants avisés et de bons administrateurs (qui ont fait de la Normandie une riche province). Ce sont ces dernières vertus qu’ils ont transmises à leurs descendants danois. Au cours de ce voyage, on visite Ribe, la plus vieille ville du royaume, fondée au VIIIe siècle au sud-ouest de la péninsule du Jutland, et Copenhague, sur l’île de Seeland : le commencement et le terme provisoire d’un parcours brillant. A Roskilde, sur Sjaelland toujours, les drakkars sont toujours à l’eau. Quant à Odense, en Fionie, elle a vu naître et grandir l’enchanteur n° 1 de la littérature européenne :
Hans Christian Andersen. Des hommages lui sont rendus à tous les coins de rue. Deux îles, une péninsule champêtre, le voyage met au contact des plus beaux paysages danois et touche au cœur d’une civilisation et d’une way of life connectée aux enjeux contemporains. Car c’est un trait singulier et stimulant que la volonté d’intégrer simplement nature, histoire et modernité. Le célèbre design étant sans doute l’un des meilleurs symboles de cette aspiration. Chemin faisant, on est aussi séduit par la qualité de la nouvelle table danoise, un naturel et une sophistication qui font mouche. En somme, le Danemark a du caractère, sans forcer.

Votre voyage

Tous vos hôtels, à un degré ou à un autre, ont intégré les codes du design national et les éléments du hygge, l’art de vivre douillet scandinave. A Copenhague, l’établissement n’y va pas par quatre chemins, c’est un vrai conservatoire ! A Roskilde, l’hôtellerie standard se montre au diapason et, à Odense et Ribe, de vieux murs se font accueillants à l’esthétique contemporaine. Avec ça, confort partout. Soucieux d’écologie et d’économie durable, les Danois ne sont pas des fous du volant. Conduire au milieu d’eux ne pose aucun problème particulier. Nous vous avons donc réservé une voiture, qui permet d’aller d’une ville à l’autre et assure un rayon d’action appréciable. Pour les déplacements de proximité, le vélo est un pilier du life style danois. L’autonomie étant une vertu voyageuse, nous avons pensé à assurer la liberté de vos déplacements et à vous offrir un large choix de visites en prévoyant Copenhagen Card et Odense City Pass : transports en commun et sites culturels en libre service. Et les trois heures passées en compagnie d’un guide privé francophone à Copenhague font une excellente introduction aux gens et aux lieux.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Copenhague

Installation pour trois nuits à deux pas de la place de l’Hôtel de Ville. C’est à un véritable musée du design danois que l’on a affaire, aménagé dans un bel immeuble XIXe. Le mobilier a été constitué pièce par pièce chez les antiquaires. Les années 1950 / 1960 vous accueillent, avec cet air de modernité optimiste qui est en soi facteur de bien-être. Brun, orangé, rouge, bleu, gris, pistache, les tons sont sans agressivité ni froideur. Dans les chambres, cette atmosphère un peu rétro enveloppe un confort impeccable. Le petit déjeuner est servi au bar-cafétéria ; plus tard dans la journée, on trouve là un bel assortiment d’apéritifs sixties. Le restaurant d’à côté entretient avec l’hôtel des relations symbiotiques. Afin que ses clients visitent Copenhague dans l’esprit vert qui est sa marque, la maison loue des bicyclettes.
Déjà prévu - Remise de la Copenhagen Card : accès illimité aux transports en commun et à 72 sites historiques et culturels.

JOURS 2 & 3

Copenhague

Un peu au nord de l’hôtel, se trouvent le quartier des lacs et le jardin botanique. Celui-ci se distingue par les serres splendides qui y ont été construites dans les années 1870, et par des collections spectaculaires - phallus de titan ou orchidée papoue Bulbophyllum fletcherianum. On pourra aussi, bien entendu, aller dévaler les fameuses montagnes russes Daemonen des jardins de Tivoli. On verra Christiansborg, où sont le parlement et la famille royale. Et Christiana ? En 1971, ce quartier fut investi par des groupes alternatifs qui proclamèrent bientôt la Ville libre de Christiania. L’expérience s’est installée dans le paysage copenhagois et se poursuit aujourd’hui. Malgré des tentatives répétées, les autorités n’ont pu venir à bout de cet irréductible « village danois ». Christiania a ses services, son administration, ses commerces, ses espaces culturels et de convivialité, son architecture. Le cannabis y est en vente libre, ce qui alimente de nombreuses polémiques. Dans l’ensemble pourtant, les Christianites sont des utopistes responsables qui ont su établir avec la ville un modus vivendi stable. Le Statens Museum for Kunst est d’une richesse étourdissante, et possède le trompe-l’œil Dos d’un tableau, de Cornelis Norbertus Gysbrechts (1670). Le Designmuseum Danmark impose sa pertinence. Et puis, il y a les quais de Nyhavn, la flèche de la Vor Frelsers Kirke avec un escalier extérieur, le quartier branché de Vesterbro, les boutiques déco et tant d’autres coins !
Déjà prévu au programme - Trois heures avec un guide privé francophone, pour prendre la mesure des choses et glaner quelques bons tuyaux.

JOUR 4

Copenhague - Roskilde

Prise en compte de la voiture de location et route pour Roskilde. Nuit au bord du Roskilde Ring Disc Golf, en face du palais de justice, dans un hôtel moderne et fonctionnel. Les chambres sont claires, dépouillées, nettes. Le niveau d’équipement est très satisfaisant. Au restaurant, cuisine scandinave healthy et, au bar, billard. Une salle de gym permet un dérouillage dans les règles, avant d’enfourcher les vélos loués par l’établissement.
On profite de la Copenhagen Card pour visiter la capitale médiévale du pays. Il y a là une cathédrale et nécropole royale célèbre : la Sainte-Trinité. Construite en brique rouge au XIIe-XIIIe siècles, c’est un modèle du gothique de la Baltique, à l’extérieur austère et à l’intérieur élancé et lumineux. On reste bouche bée devant le retable du maître-autel - scènes de la vie du Christ, vers 1560 ; l’orgue XVIIe ; le tombeau de Marguerite 1ère - Johannes Junge, 1423 ; la statue de Jean l’Evangéliste - Bernt Notke et Henning von der Heyde, vers 1500. Travaux admirables à divers titres et parmi d’autres. Le monument est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. A Roskilde aussi, le musée des Navires vikings. Six drakkars du XIe siècle y attendent les amateurs de belle charpenterie de marine ; avec ça, des répliques à l’échelle 1, capables de prendre la mer : le Havhingsten fra Glendalough, langskip de 30 mètres, a ainsi fait le voyage de Dublin.

JOUR 5

Roskilde - Odense

Route pour Odense. Installation pour deux nuits dans le centre historique. Hôtel dès l’origine, en 1897, le First Hotel Grand présente des locaux et un service rodés. Le bâti de brique a de l’allure et, des colonnes de la salle à manger à la verrière de la cour, l’intérieur se tient. Noir et blanc dominant, avec des touches de gris, mauve, prune. Dans les chambres, tout ce qu’il faut pour un séjour confortable, une belle literie notamment. Et du parquet. Le restaurant sert une cuisine bistro contemporaine pro. La salle de gym et le bureau de location de vélos ne pouvaient manquer au dispositif.
Déjà prévu - Remise de l’Odense City Pass, qui invite à emprunter les transports en commun et donne accès à la plupart des musées de la ville.

JOUR 6

Odense

Le pass permet de visiter la maison natale d’Andersen, et celle où il a ensuite passé son enfance, l’une et l’autre transformées en musée. En se promenant, on remarque aussi de nombreux personnages statufiés des fameux contes. Le musée en plein air Den Fynske Landsby, le village de Fionie, a réuni 25 bâtiments XVIIIe-XIXe, qui évoquent grandeur nature le Danemark champêtre d’autrefois. Et le parc du palais - où la mère d’Andersen a été blanchisseuse - est ouvert au public. Le blanc immaculé de ses murs magnifie la pureté gothique de la cathédrale luthérienne Saint-Knud. Laquelle possède un retable franciscain sculpté en chêne par Claus Berg à la demande de Christine de Saxe, reine de Danemark (1481-1513). La densité théologique et le réalisme virtuose de l’exécution font de cette œuvre monumentale une référence.

JOUR 7

Odense - Ribe

Route pour Ribe. Installation pour deux nuits Domkirkepladsen. Les origines de la maison remontent à la fin du XVIe siècle. Cela impose au design une certaine retenue et un style classique. Les références au bon vieux temps sont nombreuses d’une pièce à l’autre. Dans les chambres, de beaux draps et un confort douillet. Au restaurant, ingrédients terroir et technique à jour. Avec le velours vert des sièges, ses briques rouges, son bow-window, ses lambris cirés, ses marines et ses vitraux, la salle à manger principale fait un peu penser à l’Ecosse. Lorsque le temps le permet, on prend ses repas sur la cour pavée.

JOUR 8

Ribe

Fondé par les Vikings au début du VIIIe siècle, Ribe fut un port qui comptait en mer du Nord au Moyen Age et à la Renaissance. Le relatif effacement qui a suivi a conservé pour les voyageurs actuels de jolies rues paisibles, bordées de maisons basses à pan de bois, de bâtisses de brique, de coquettes façades au crépi coloré. Dans la cathédrale romane, des polychromies anciennes sont conservées ; l’abside a été décorée - mosaïques, peintures, vitraux - par Carl-Henning Pedersen (1913-2007), membre danois du groupe CoBrA. Parmi les enfants notables de Ribe, Emil Christian Hansen (1842-1909), dont le travail sur les levures a fait entrer la brasserie dans le monde moderne, et Jacob A. Riis (1849-1914), qui devait fonder à New York le photojournalisme. A l’ouest de la ville, s’étend le Wadden Sea National Park, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est la partie danoise d’un ensemble international visant à préserver les eaux, les lagunes, marais, bancs de sable, dunes et vasières de la mer des Wadden. Cette zone attire d’immenses vols d’oiseaux migrateurs et abrite des colonies de phoques nombreuses.

JOUR 9

Ribe - Billund - vol de retour

Route pour l’aéroport de Billund et vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2300€ à 2700€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2400€/personne.
  • Le vol régulier pour Copenhague et retour de Billund
  • Les taxes aériennes
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 5 jours d’un véhicule de catégorie B
  • Les 3 nuits à Copenhague, à l’hôtel Alexandra, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La Copenhagen Card pour 3 jours
  • Un guide francophone privé, pour 3 heures
  • La nuit à Roskilde, à l’hôtel Scandic Roskilde, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les deux nuits à Odense, au First Hotel Grand, en chambre double, avec petits déjeuners
  • L’Odense City Pass pour une journée
  • Les 2 nuits à Ribe, à l’hôtel Dagmar, en chambre double, avec petits déjeuners

  • Réf: 1437935
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure