Vous aimerez
  • Aborder la Chine différemment, des sites phares de Pékin et de Xi'an à l'exploration de Shanghai à vélo
  • Notre sélection d'hôtels pour vivre le Pékin d’hier, le Xi’an Ming et la Shanghai branchée d'aujourd'hui
  • Pékin avec un expat', la Grande Muraille, Shanghai by night, c’est prévu !
  • Portable local, routeur Wifi, guides francophones, conciergerie sur place, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Chine 01 84 17 19 21

Chine, l’essentiel

Pour aborder la Chine, il faut se rendre à l’évidence. Les foules courent aux grands emblèmes, certes, mais elles ont bien raison de le faire et, si on sait s’y prendre, on aura sa vision à soi, son privilège de voyageur. Si vous ne connaissiez pas Paris, vous iriez d’abord, très justement, à Notre-Dame, à la tour Eiffel et au Louvre. Mutatis mutandis, c’est ce que propose ce voyage : les pôles majeurs de la Chine d’aujourd’hui (qui inclut celle d’hier). Commencement donc à Pékin, la place Tian’anmen, la cité interdite, le temple du Ciel, etc. Evidemment. Cependant, vos guides vous introduisent dans le quotidien des Pékinois et vous indiquent comment visiter les hauts lieux dans les meilleures conditions, où sont les réponses à vos curiosités.
On attrape la Grande Muraille dans l’une de ses plus belles sections. Ensuite Xi’an, la ville murée et l’armée enterrée du premier empereur. On prend la mesure des grandeurs initiales. Enfin, Shanghai et toute la démesure coruscante de la Chine-monde du XXIe siècle, sans le quant-à-soi pékinois. On s’attendait à l’étonnement, on est ébahi. La ville semble un kaléidoscope géant qui mêle tous les lieux et toutes les époques. Voilà, l’évidence traduite en actes, en spectacle, en bouillonnement. Le temps viendra de visiter les arrière-cours.

Votre voyage

Transports sur place. Le train entre Pékin et Xi’an - quatre heures et demie dans l’après-midi - et l’avion entre Xi’an et Shanghai - deux heures et quart en milieu de journée. Des trajets très honnêtes et confortables pour un pays continent - le rythme du voyage permet de ne pas en être fatigué. Sur place, transferts et déplacements s’effectuent généralement en voiture avec chauffeur. Partout, les visites et activités se font en compagnie d’un guide privé francophone, sauf à la Grande Muraille : en liberté. Trois aspects de l’hôtellerie chinoise vous sont proposés : à Pékin, tradition remise au goût du jour dans un quartier de hutong ; à Xi’an, un grand établissement de standing ; à Shanghai, une rénovation arty. L’esprit de la ville transparaît à chaque étape, le confort ne laisse rien à désirer, la situation non plus. A votre agenda, des rendez-vous qui vous mènent au principal et au concret. De la virée like a friend à Pékin à la balade shanghaienne à vélo, de l’initiation au tai chi à la découverte de la calligraphie, de la Grande Muraille à l’armée enterrée de Qin Shi Huangdi. Et il reste du temps pour vos explorations en solo ! Auprès de vos guides, vous aurez pu glaner des informations précieuses. Si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenaient, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place. L’inattendu est sa raison d’être.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Pékin

JOUR 2

Pékin

Transfert et installation pour quatre nuits dans le centre, à Xicheng, dans un quartier de hutong. Comment l’architecture chinoise contemporaine peut-elle s’inscrire valablement dans un contexte traditionnel : comme ici, en renonçant au gigantisme en faveur d’une mesure sobre. La façade grise graphique, percée d’une vieille porte de bois, annonce un programme. A l’intérieur, les éléments d’hier et d’aujourd’hui s’équilibrent, moyennant une mise en scène un peu théâtrale qui va bien avec le thème général théâtre d’ombres. Dans certaines chambres, la literie repose sur un kang, la plateforme de brique, chauffée avant la climatisation. Dans d’autres, lit de style occidental. Les salles de bain sont très convenables. Le lobby, cour couverte d’une verrière, la salle à manger répondent à l’idée générale. Jusqu’au petit déjeuner, qui voit se côtoyer ravioles et viennoiseries. Plusieurs fois par semaine, la maison donne un spectacle de marionnettes. Les ateliers de confection de raviolis ont toujours le succès qu’ils méritent. Et pour leur permettre de sillonner Pékin, des vélos attendent les hôtes.

JOUR 3

Pékin

Déjà prévu au programme - Initiation au tai chi. Cette pratique gymnique est pour tous les âges ; on l’adapte aux conditions des personnes, afin qu’elle leur soit bénéfique. Il y a le tai chi des anciens et celui des jeunes. Il varie en extension, en rythme, en intensité, mais pas en principe. Avec un instructeur patenté, on fait, en privé, ses premiers mouvements coordonnés. Pékin like a friend. En compagnie de l’un de nos deux Pékinois d’adoption, on se lance dans le Pékin des gens du coin. Rien de préconçu. Rendez-vous à l’hôtel, bref échange sur les goûts et les couleurs, les envies, les curiosités et en avant ! Voulez-vous retrouver les hutong chers à Lao She ? C’est parti ! Evoquer la figure de Puyi, le dernier empereur, de la Cité interdite au jardin botanique où il fut jardinier ? Allez ! Les marchés vous tentent, ou les boutiques de créateur ? Votre cicérone sinisant vous emmène partout et vous donne les clés de la vie pékinoise.

JOUR 4

Pékin

Déjà prévu au programme - Pékin quotidien. Quelques points de repères majeurs, détaillés par un guide privé francophone. Le temple du Ciel (XVe-XVIIIe siècles) d’abord, admirable témoin du culte impérial. Puis un marché aux victuailles ; vous ouvrez là de grands yeux devant des légumes inconnus, des pâtes de farines inattendues, des poissons biscornus. Les prières des empereurs, montées de la fameuse rotonde pour les récoltes, assurent encore à la Chine les bénédictions du Ciel. Pour finir, on s’arrête dans l’une des boutiques de cette institution pékinoise qu’est la pâtisserie Daoxiangcun. Les Chinois n’ont pas le don des douceurs ? Goûtons aux mocha su, délicates bouchées au thé vert, aux huangyou zaoni bing, petits gâteaux aux dates, et aux merveilleux xianhua meigui bing, aux pétales de rose.

JOUR 5

Pékin

Déjà prévu au programme - La Grande Muraille à Mutianyu. Avec un chauffeur, escapade à la Grande Muraille. A 70 km au nord-ouest de Pékin, le tronçon de Mutianyu est l’un des mieux bâtis et des mieux conservés (accès facile en télécabine). Dans sa forme actuelle, il date du XVIe siècle - dynastie Ming. Une fois monté au créneau, on se promène ; des tours de guet, on observe les alentours moutonnants et le dense couvert forestier, propices sans doute aux infiltrations des barbares. Plus d’invasion à craindre aujourd’hui, on peut donc rentrer, en empruntant sur un chariot à roulettes un long toboggan. On aura remarqué que les ingénieurs qui l’on conçue ont équipé la muraille de créneaux vers l’extérieur, mais encore vers l’intérieur. D’ici à penser que les barrières de sécurité contraignent ceux qu’elles protègent autant que ceux dont elles protègent !

JOUR 6

Pékin - Xi’an

Transfert à la gare et train pour Xi’an. Transfert et installation pour deux nuits dans la vieille-ville, à Xincheng. Grand hôtel moderne, caractéristique du voyage dans la Chine d’aujourd’hui. Les jardins débordent de chlorophylle et offrent plein de coins quiets. Le grand hall étincelant impressionne. Les chambres ont une belle allure classique et confortable, les motifs chinois contribuant à l’élégance d’ensemble. Excellent niveau d’équipement. Au restaurant principal, la cuisine du Shaanxi rencontre la technique française : bilan positif. Les carnivores trouvent sur place une churrascaria. Le lounge a une section cocktails et une autre, bar à vin. Pour le délassement du corps et de l’esprit, on a accès à une grande piscine couverte, à des salles de massage, à un espace gym. Sous tous les aspects, l’établissement répond aux standards internationaux. Quelques minutes de promenade vous conduisent aux emblématiques tours de la cloche et du tambour - XIVe siècle, dynastie Ming.

JOUR 7

Xi’an

Déjà prévu au programme - L’armée enterrée de Qin Shi Huangdi. Les milliers de soldats de terre cuite qui constituent la garde post mortem du grand empereur sont des célébrités mondiales. Ils sont collectivement un monument d’une ampleur exceptionnelle, un moment dans la symbolisation du rapport à la mort en Chine et une étape saisissante de l’histoire de la statuaire. On les a vus au détail dans les circonstances les plus diverses, mais ensemble ils ont une puissance d’évocation incomparable. Et « ensemble », c’est à Xi’an. La vieille ville a conservé ses remparts Ming (XIVe-XVIIe siècles), ouvrage de défense splendide sur lequel on peut se balader à vélo. On visite aussi la grande mosquée. Fondée en 742, sous les Tang, elle a été reconstruite au XIVe siècle. L’adaptation de l’architecture chinoise aux contraintes de l’islam donne un résultat de toute beauté. Le quartier musulman est encore très pittoresque et on y goûte avec délectation à la cuisine halal chinoise. Initiation à la calligraphie. On rencontre un calligraphe francophone du côté de la petite pagode de l’Oie sauvage - VIIIe siècle, dynastie Tang. L’homme de l’art présente rapidement principes et styles de l’écriture chinoise, puis les ustensiles à utiliser : papier, pinceau, encre, pierre à encre. Ensuite, on s’exerce à tracer les principaux traits dont se composent les caractères. Enfin, on écrit quelques mots simples. Ce faisant, on a pris pied dans un domaine culturel considérable.

JOUR 8

Xi’an - Shanghai

Transfert à l’aéroport et vol pour Shanghai. Transfert et installation pour trois nuits dans le centre, à Jing’an. L’hôtel, à galerie d’art intégrée, occupe un bel immeuble 1920 de l’ancienne concession internationale. Il est très représentatif de l’esprit cosmopolite et électrique de la ville. Parti pris de design international et services à la page. Tons sobres : beige, tabac, noir, gris, où vibrent des touches de couleur vive. Les chambres, subtilement déstructurées, assurent confort et connexions. Une kitchenette permet de faire son thé ou de réchauffer de petits plats. Breakfast sur place. Pour les autres repas, on a l’embarras du choix dans les rues du quartier. La salle de gym ne ferme jamais.

JOUR 9

Shanghai

Déjà prévu au programme - Shanghai à vélo. Casque sur la tête, on enfourche aujourd’hui un vélo, moyen de transport passé du maoïsme à l’écologie. A la suite d’un guide privé francophone, l’occasion s’offre de prendre les chemins de traverse. Devant les édifices rescapés de la période des concessions, on évoque La condition humaine ou la Bande Verte. Dans le parc Fuxing, le kung-fu et le tai chi se pratiquent assidument ; les Shanghaïens patraques y ont encore recours aux services de guérisseurs traditionnels ; les musiciens amateurs se retrouvent là pour donner de petits concerts. Un en-cas vient à point relever l’énergie des cyclistes. Parmi les classiques de la street food locale : shansi leng mian, nouilles froide à l’anguille ; cong you bing, crêpes aux cébettes ; guo tie, ravioles poêlées. Regonflé, on aborde les lilongs, ces cités construites entre 1850 et 1950, devenues emblématiques de l’urbanisme shanghaïen moderne. Certains sont d’époque, d’autres, construits tout récemment, satisfont à la légende. Enfin, on s’arrête au temple taoïste du Nuage blanc. Les bâtiments tels qu’on les voit datent du XIXe siècle ; leur taille modeste rend directement sensible l’harmonie du sanctuaire. Une statuaire expressionniste fait le répertoire des divinités peuplant un panthéon complexe.

JOUR 10

Shanghai

Déjà prévu au programme - Tianzifang et Xintiandi by night. C’est dans l’ex concession française que la réhabilitation de l’habitat ancien, plutôt que sa destruction et son remplacement, a commencé. On a donc gardé des shikumen, maisons mitoyennes construites depuis la seconde moitié du XIXe siècle jusque dans les années 1930 et combinant éléments européens et chinois. On a transformé cela en galeries, restaurants, cafés, boutiques, etc. Le visiteur y retrouve un peu le décor du Shanghai et Tintin et Malraux, de Du Yuesheng, de Zhou Xuan. La vie nocturne pétille gentiment. Tianzifang et Xintiandi, les quartiers phares du genre, jouissent pour tout ou partie de ces raisons des faveurs du public. Le second d’ailleurs symbolise bien la République populaire, puisqu’on y trouve à la fois la maison qui a vu fonder le parti communiste chinois et des résidences parmi les plus chères du monde ! Balade avec un guide privé francophone.

JOUR 11

Shanghai - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3300€ à 4000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3500€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • Le billet de train Pékin / Xi’an, en 2de classe
  • Les transferts, privés
  • Les 4 nuits à Pékin, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Pékin like a friend ; Pékin quotidien ; l’initiation au tai chi ; la Grande Muraille à Mutianyu
  • Les 2 nuits à Xi’an, en chambre double, avec petits déjeuners
  • L’armée enterrée et le quartier musulman ; initiation à la calligraphie
  • Les 3 nuits à Shanghai, en studio double, avec petits déjeuners
  • Shanghai à vélo ; Tianzifang et Xintiandi by night
  • Un téléphone portable local
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1458084
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure