Vous aimerez
  • Du 20 septembre 2019 au 6 janvier 2020, le dessin éblouissant d’Albrecht Dürer à l’Albertina
  • Séjourner dans un hôtel plein de chic européen, à quelques pas de la cathédrale Saint-Etienne
  • Vienne à vélo, l’exposition pour soi seul, un concert au Staatsoper, de bonnes options !
  • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, concierge sur place, les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Autriche 01 49 26 94 74

Un Allemand à Vienne

Parmi les multiples talents d’Albrecht Dürer (1471-1528), celui de dessinateur est sans doute le plus décisif. Possesseur de la plus importante collection de dessins de l’artiste, l’Albertina a choisi de mettre cette technique au centre de la grande exposition qu’il lui consacre. De l’Autoportrait réalisé à treize ans aux virtuosités des gravures tardives, le trait atteint des sommets de grâce, de puissance et de précision. Et, d’une œuvre à l’autre, le Moyen Age s’efface pour faire place à la Renaissance. La modernité italienne s’intègre à la tradition allemande. Le musée puise dans les cent quarante dessins de son fonds Dürer et réunit autour d’eux des prêts importants en provenance d’autres grandes institutions internationales.
L’ensemble offre une occasion exceptionnelle d’émerveillement, et de compréhension d’un art à son apogée. La visite se fait en compagnie d’un guide privé francophone. Si vous le souhaitez, nous pouvons même vous l’organiser en dehors des horaires d’ouverture au public ; il suffit, pour cela, de nous avertir. Afin qu’ensuite, vous redescendiez sur terre dans de bonnes conditions, à la viennoise s’entend, une table aura été réservée pour vous au restaurant Palmenhaus, installé dans la grande serre Jugendstil du Burggarten. Wiener Schnitzel et tarte chaude aux abricots trouvent là un cadre de grand style.

Ce voyage s’agrémente de petites surprises sur place et il a des prolongements au retour. Votre conseiller vous donnera des tuyaux sur le calendrier des grandes expositions internationales ; il vous offrira une entrée dans une exposition, un atelier ou une conférence en France !

Votre hôtel à Vienne

Il se présente comme « un mélange de Wiener Jungendstil, de charme français et d’élégance italienne ». Installé dans un petit immeuble XIXe, on y est tout à fait au calme, à trois minutes de la cathédrale Saint-Etienne. La façade a un chic discret bien viennois. A l’intérieur, la décoration est réformatrice plutôt que révolutionnaire. Elle introduit avec tact des éléments modernes dans un ensemble d’équilibre classique. Les tons gris léger, les bleus à peine marqués, les blancs immaculés mettent joliment en valeur le mobilier et confèrent aux lieux une atmosphère apaisante. Les chambres sont confortables, parfaitement équipées, dotées d’une literie splendide. Il ne pouvait y avoir de rupture de charme entre vos jours et vos nuits. Pour attaquer les premiers du bon pied, le petit déjeuner maison accumule les bonnes choses, à tous les sens du terme : délicieuses et healthy.

Vienne, où il fait bon vivre

Une chance d’ailleurs, que l’exposition se tienne à Vienne, la ville où le plaisir est un art de vivre. Ceux qui y sont allés le savent bien et saisiront l’occasion d’y retourner. Les autres ont de la veine : ils vont découvrir cela dans les fameux cafés, dans les jardins, dans des musées fantastiques, comme le Kunsthistorisches Museum ou le Leopold Museum. Mais aussi dans les Heuriger, dans les palais impériaux, sur les marchés et même dans des églises, dont le baroque a quelque chose d’onctueux et d’enjoué. Un soir, on quitte le Volksoper - après avoir entendu, dans une atmosphère à la fois fervente et amusée, la Chauve-souris ou une opérette hongroise - pour aller boire une bière mousseuse sous les tilleuls du Fischer Bräu, bourdonnant de commentaires sur les nouvelles de jour, prises dans Heute ou dans le Standard. Ailleurs, on s’essaie aux vins du Burgenland et au Spritz de Veltliner. La légèreté viennoise n’est pas un lieu commun, c’est une réalité. Tout cela vous semble bien traditionnel ? Allez alors fumer un narguilé à Copa Cagrana, sur Donauinsel, au pied du centre international. C’est autre chose, mais c’est tout aussi léger. Il sera temps ensuite d’aller voir les maisons d’Hundertwasser…

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies

A la carte

Vienne like a friend

Pour y avoir vécu de longues années, Olivier connaît Vienne comme sa poche. Grands monuments, mais aussi arrière-cours. Il en aime les espaces verts et les abords de vignobles. Il vous entraîne dans une balade sur les collines, parmi les ceps. On a de là-haut de jolies vues sur la ville. Et, en descendant, on s’arrête dans un Heuriger, ces auberges qui servent, traditionnellement, le vin de l’année. On le boit non coupé ou mélangé avec de l’eau gazeuse, c’est le Spritz, une rosée lorsqu’il fait chaud. Pour accompagner, des cochonnailles sont proposées. Salles aux murs peints ou jardins fleuris accueillent les promeneurs dans une atmosphère gaie et chaleureuse.
En option - Demi-journée

Vienne à vélo

La municipalité de Vienne promeut de toutes les façons la bicyclette. Tant et si bien que celle-ci est en passe de devenir un élément clé de l’art de vivre viennois. Sur le Ring notamment - ce boulevard circulaire, l’une des grandes réalisations du règne de François-Joseph, demeure un ouvrage-référence. Il faut dire qu’on y trouve alignés le Staatsoper, le parlement, la Hofburg, l’université, la Votivkirche, le Kunsthistorisches Museum, l’hôtel de ville, le Burgtheater, etc., tous les organes vitaux de la Vienne fin de siècle. La visite se fait donc en pédalant à son rythme sous les arbres, en compagnie d’un guide privé francophone.
En option - Demi-journée

Un soir au Staatsoper

Lorsqu’ils construisirent l’opéra d’Etat, entre 1861 et 1869, ses concepteurs, August Sicard von Sicardsburg et Eduard van der Nüll, eurent à essuyer de violentes attaques. Cela n’empêcha pas le théâtre de prendre sa place dans la vie des Viennois. La première période faste a correspondu aux dix années pendant lesquelles Gustav Mahler en assura la direction ; après la Seconde Guerre mondiale, il y eut l’ère Karajan. Le Staatsoper est une scène de rang mondial. Et tout mélomane se doit d’y assister un jour à une représentation. Nous vous proposons donc d’organiser cela pour vous, afin que tous les arts contribuent à l’embellissement de votre voyage.
En option - Soirée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Du 20 septembre 2019 au 6 janvier 2020.

Le budget estimé pour ce voyage est de 900€ à 1200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1000€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Vienne sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Les transferts, privés
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de votre hôtel et bonnes adresses
  • Les trois nuits à Vienne, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite de l’exposition Albrecht Dürer à l’Albertina, avec un guide francophone privé
  • La réservation d’une table au restaurant Palmenhaus
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1489488
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Autriche