France

Top 7 des endroits à voir autour de Paris

Top 7 des endroits à voir autour de Paris

Envie de quitter la ville ? On s’échappe à la campagne, près de Paris. Dans un rayon de 70 km autour de la capitale, deux parcs naturels – la haute vallée de Chevreuse et le Vexin français et quinze forêts permettent d’envisager la ville autrement. Alors, sur les chemins et les sentiers, à travers les champs et les bois, dans les villages champêtres, à pied, à cheval, en vélo, on se fait la vie en vert. Bords de Seine ou de l’Oise, forêt de Fontainebleau, Barbizon et Auvers-sur-Oise, on vous emmène en balade ou en week-end autour de Paris.

 

  1. Barbizon
  2. Versailles
  3. Rambouillet
  4. Gerberoy
  5. Giverny
  6. Auvers-sur-Oise
  7. La Roche-Guyon

1

Barbizon

« QUELS JOLIS z'horizons z'ont/ Les peintres de Barbizon... » Barbizon, c’est la bohème et la nature à 50 km de Paris. En 1849, Paris est frappé par une épidémie de choléra, qui fera 70 000 morts dans la capitale. Les peintres Jean-François Millet et Charles Jacque décident de mettre leur famille à l’abri dans un hameau à la lisière de la forêt de Fontainebleau. Barbizon devient une nébuleuse de peintres, inspirés par sa belle luminosité, et la puissance évocatrice de la nature environnante. En un peu plus d'un demi- siècle, ils sont une centaine à y résider, Corot et Courbet vinrent immortaliser quelques points de vue. Aujourd’hui, on aime flâner dans les ruelles pavées, avec leurs maisons couvertes de lierre ou chèvrefeuille. Et au bout du village, on a un accès direct à la forêt de Fontainebleau, la plus grande forêt d’Ile-de-France, ses chaos rocheux au milieu d’une mer de sable, ses bloc de grès qui surgissent au milieu des clairières.

On y va avec un chevalet et un crash pad

 

Barbizon

Source : Instagram

2

Versailles

On croit tout connaître de Versailles, mais, à 3 km du château, le Hameau de la Reine est un lieu idéal à ceux que la foule au château rebute. Marie-Antoinette souhaitait un havre pastoral, loin des contraintes de la cour, où le protocole serait allégé, où ses enfants serraient initiés à la vie champêtre. Elle a fait créer un monde ex nihilo par le premier architecte du roi, Richard Mique, qui contraste fortement avec le château et son jardin à la française : le Hameau est une véritable curiosité, à l’époque comme aujourd’hui. C’est un ensemble de chaumières, fermes, moulin, colombier, laiterie : un rêve de simplicité qui tient du décor de théâtre, où l’on s’offre une échappée bucolique.

On y va avec un(e) adepte de la simplicité

 

Chateau de Versailles

Faustine Poidevin

3

Rambouillet

A 60 km au Sud-Ouest de la capitale – 40 minutes de Transilien depuis la gare Montparnasse – la forêt de Rambouillet, au coeur du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, c’est une forêt de grands chênes, de pins, de charmes et de bouleaux, avec des blocs de grès çà et là, des chemins ensablés, des hameaux perdus. Plus de 100 km de sentiers de randonnée, 60 km de pistes cyclables. On va voir aussi le château de Rambouillet et ses très beaux jardins, et, au cœur du domaine, la très belle Bergerie nationale. Une vraie ferme en activité avec ses étables, ses écuries, sa basse-cour, et surtout ses bergeries où naissent plus de 600 mérinos chaque année.

On y va avec sa famille – les enfants adorent

 

Chateau de Rambouillet

Source : Instagram

4

Gerberoy

A une heure de Paris, Gerberoy, avec ses maisons de torchis à colombages et ses jardins de roses, figure parmi les plus beaux villages de France. Situé sur une butte, à la frontière entre les anciens royaumes de France et d’Angleterre, Gerberoy est ancienne plate forte du Beauvaisis – Henri IV, Louis XIII ainsi que Richelieu y séjournèrent. Le village a conservé intactes ses belles ruelles aux pavés irréguliers – la balade transporte en une autre époque. Gerberoy est également réputé les jardins du peintre Henri Le Sidaner, ami d’Auguste Rodin. Tombé sous le charme des lieux, le peintre post-impressionniste y créa de beaux jardins à l’italienne, toujours visibles depuis les remparts – et fut l’initiateur d’une fête des roses, qui a lieu une fois par an.

On y va avec un(e) amoureux(se) romantique

 

Village de Gerberoy

Source : Instagram

5

Giverny

Dans l’Eure, à 45 minutes de Paris, on va à Giverny, pour voir ou revoir le jardin de Claude Monet, qui change à toutes les saisons. En avril, les narcisses et les primevères, les cerisiers et les myosotis annoncent le printemps ; les giroflées, les glycines et les iris embaument an mai ; les roses fleurissent de juin à octobre ; et dans le jardin d’eau, les nymphéas, à partir de juillet, puis tout l’été. Le plus grand peintre impressionniste vécut ici de 1883 jusqu’à sa mort en 1926. Il fit de son jardin une œuvre d’art, et y puisa ses plus belles inspirations : les jardins sont indissociables de son œuvre, qui en furent un motif récurrent.

On y va avec un(e) jardinier(e) esthète.

maison de Monet à Giverny

Lyle Mallen/Getty Images/iStockphoto

6

Auvers-sur-Oise

« Ici, on est assez loin de Paris pour que ce soit la vraie campagne » écrivait en mai 1890 Vincent Van Gogh à son frère Théo. C’est toujours vrai, et à moins d’une heure de la capitale, on part en balade à Auvers-sur-Oise sur les pas de son plus célèbre habitant – les ruelles fleuries, l’église trapue rendue célèbre par le tableau visible à Orsay, la maison du docteur Gachet. A l’Auberge Ravoux, on grimpe par un vieil escalier jusqu’à la petite chambre du peintre – un lit, une chaise : comme sur le tableau. Puis on va voir la tombe de Van Gogh, si émouvante dans le petit cimetière où il est sobrement enterré aux côtés de son frère Théo. Il faut aussi visiter le château XVIIème siècle, édifié par un proche de Marie de Médicis. Son parc et ses jardins à la française, répartis en terrasses successives vers la rivière abritent une belle collection d’iris anciens et un labyrinthe de charmilles, où il fait bon se perdre.

On y va avec un peintre du dimanche

 

tombe de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

Source : Instagram

7

La Roche-Guyon

A 70 km de la capitale, au cœur du Parc naturel régional du Vexin français, lové dans une boucle de la Seine, le village de La Roche-Guyon est un village de charme, dominé par un château dont l’histoire remonte au Moyen Age. Il faut monter au sommet de la tour, par l’escalier creusé dans la falaise, pour profiter d’une vue splendide sur la Seine. On visite aussi le potager-fruitier du château, splendeur d’ordonnancement implanté au bord du fleuve. Créé en 1697, il a été réaménagé au XVIII, puis restauré en 2004 dans son tracé originel. Le potager est cultivé dans produits chimiques, et selon des pratiques favorisant la biodiversité.

On y va avec Un grand jardin, de Gilles Clément

 

Chateau de La Roche-Guyon

Source : Instagram

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture

FAUSTINE POIDEVIN

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.