Polynésie

La Polynésie vue par nos conseillers

La Polynésie vue par nos conseillers

Le Pacifique a été leur cour de récréation, le berceau de leur expérience professionnelle. Chacun d’entre eux a une histoire personnelle avec la Polynésie mais tous y ont laissé leur cœur. Avec passion, nos conseillers spécialistes répondront à vos questions, les plus précises sur la destination.

 

Entre toutes les destinations “îles”, pourquoi choisir la Polynésie ? 

Aurélie Cartier : Pour ses lagons bien sûr, mais plus globalement pour la diversité de ses paysages. Contrairement à d’autres destinations balnéaires, la Polynésie est un combiné d’îles “ bleues ” coté lagon et d’îles “ vertes ” coté montagne. Cette grande diversité est la garantie de s’offrir un voyage aux plaisirs variés. Enfin bien sûr, pour le peuple polynésien avec lequel vous vivrez de vraies rencontres.

 

Quels sont les temps forts de ce voyage ?

Jessica : D’abord l’arrivée. Après 22 heures de vol, vous êtes accueillis au son du ukulélé, enivrés par le parfum des colliers de fleurs de tiaré et les sourires des Polynésiens. Au delà du cliché, leur joie de vivre est communicative dès le premier pas posé sur le tarmac chaud ! Le dépaysement est total ! Ensuite chaque nouvelle île a son temps fort. Dans l’archipel de la société : l‘Hawaiki Nui Vaa, une ancestrale course de pirogues, organisée chaque année en octobre,  rallie en 3 jours Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora Bora. Dans les Australes, Il faut assister à une messe du dimanche. L’ambiance y est incroyable, les habitants sont tous sur leur 31. Et de juillet à octobre, à Rurutu, l’observation des baleines est un moment inoubliable !

 

Un archipel à part ? 

Elise : Les Australes. Ces îles sont souvent comparées à celles de la Société il y a cinquante ans. La vie s’y organise de façon communautaire, le troc est monnaie courante. Passer un séjour là-bas, chez l’habitant, revient à vivre une véritable immersion dans la vie des Polynésiens. Il faut bien sûr éprouver cette envie d’aller à la rencontre de l’autre, c’est une forme de voyage à part. 

 

Quel est votre jardin secret polynésien?

Elise : L’hôtel Opoa Beach à Raïatea. Un écrin de Polynésie authentique.Jessica: Manihi, une île Robinson des Tuamotu.Aurélie: Tahaa, « l’île-vanille » et son beau lagon face à Bora Bora.
Quelle durée minimum faut il prévoir pour bien apprécier un voyage en Polynésie ?Emilie : Douze jours c’est le strict minimum. En quinze jours il devient envisageable de visiter deux archipels, en général la Société et les Tuamotu.  Pour les Marquises, il faut prévoir au moins quatre nuits sur place en incluant Nuku Hiva et Hiva Oa. L’archipel est à quatre heures de vol de Papeete et pour l’aller-retour compter environ  500 à 700 € par personne.

 

Faut il éviter de rester à Papeete ?

Denis : L’intérêt est limité. En revanche, la presqu’île de Tahiti regorge de trésors comme les plages de sable noir, paradis des surfeurs, et aussi l’intérieur des terres avec ses montagnes et ses cascades.

 

Quelle est la meilleure saison pour visiter la Polynésie ?

Flora : D’avril à novembre, car le climat est chaud et sec. Cela dit, ce n’est pas systématique, et ces critères varient d’un archipel à l’autre. Les Tuamotu et surtout les Marquises, profitent d’un climat beaucoup plus sec tout au long de l’année.

 

Quelle est la haute saison ?

Jessica : Juillet et août. Il est essentiel d’anticiper ses réservations car les capacités sont limitées, en particulier sur les îles les moins courues. Avantage : la population touristique est restreinte au nombre de bungalows, ainsi les plages ne sont jamais bondées. Et puis notre large offre de voyages à la carte assure une bonne dispersion des flux touristiques. Enfin, le style des hébergements, notamment sur pilotis, permet si on le souhaite, de s’isoler totalement. C’est le voyage d’une vie, un voyage d’exception… jeunes amoureux, grandes familles, sportifs, explorateurs, à chacun sa Polynésie ! ”

 

En dehors de la plage de sable fin, quelles sont les activités envisageables en Polynésie ? 

Audrey : Le sable n’est pas farineux sur toutes les îles ! Notamment aux Tuamotu, il s’agit de corail concassé. Les sandales en plastique n’y sont pas superflues. La Polynésie ne possède pas forcément les plus belles plages au monde mais bien les plus beaux lagons ! Au niveau activités, on retrouve donc beaucoup de sports nautiques, dont certains méconnus comme la marche subaquatique ! Et, sur les îles “ vertes ” : randonnée, cheval, canyoning.

 

Les meilleures îles pour la plongée ?

En cœur : Rangiroa et Fakarava ! Un vrai film sur le monde bleu, avec ses bancs de requins et de raies ! Ce sont des plongées dans les passes, sportives à cause du courant, qui nécessite un niveau 1 minimum à Rangiroa, niveau 2 à Fakarava. En revanche, le snorkeling (découverte des fonds sous-marins avec masque et tuba uniquement) se pratique partout en Polynésie.

 

Comment définir l’accueil des Polynésiens ?

Stephan : Les polynésiens sont très chaleureux. Fiers de leurs îles, ils prennent plaisir à partager. Généreux, ils donnent sans attendre aucun retour. Dans les hébergements, ils sont discrets et décontractés… parfois un peu trop au niveau du service, mais avec le sourire tout passe !

 

Pourquoi la Polynésie est-elle le voyage de noces par excellence ?

Audrey : Les voyages de noces représentent le gros de nos réservations pour des raisons simples : c’est une destination lointaine, coûteuse et paradisiaque. Elle répond donc à une occasion exceptionnelle,  mariage ou autre évènement important d’une vie. Les hébergements sur pilotis représentent le summum du romantisme, même si la demande (des jeunes mariés) tend vers plus d’authenticité. Les hébergements haut de gamme favorisent l’isolement recherché à priori en voyage de noces mais cela ne convient pas forcément à tous les voyageurs.

 

Est-ce un voyage à partager en famille ? 

Katell : Bien entendu, les enfants se régaleront avec la plage, le lagon-aquarium, et les multiples activités. Certains hôtels proposent désormais des clubs d’animation pour les plus jeunes. Et puis, les Polynésiens adorent les enfants et sont très attentionnés. D’un point de vue logistique, on trouvera tous les produits de première nécessité et des services médicaux adaptés.

 

Est-ce un voyage à faire seul ou entre amis, y a-t-il une vie nocturne ?

Romain : La vie nocturne se  limite à Papeete et à certains grands hôtels qui organisent des spectacles ! La Polynésie vit au rythme du soleil ! Rien n’empêche de faire ce voyage entre amis, mais cela reste plus une destination de couple. Il peut s’avérer difficile de rentrer en contact avec d’autres voyageurs car chacun est dans sa bulle de bonheur. Voyager seul reste une option, notamment pour les femmes qui ne seront confrontées à aucun problème de sécurité, même sur les îles les plus reculées.

 

Peut-on envisager la Polynésie comme une aventure ?

Stéphanie : Bien sûr ! La demande est croissante pour des voyages hors des sentiers battus. Vers les Marquises, notamment à bord de l’Aranui,  mais aussi vers les Australes ou l’île de Pâques. Ce type de voyageur est en général plus âgé, a pas mal bourlingué et recherche l’authenticité avant le farniente. 

 

Quels sont les services assurés sur place  par Voyageurs du Monde?

Audrey : En 20 ans nous avons tissé des liens étroits avec une équipe de réceptifs 100% locale. Maeva, Viriama, Justine, Hina et Shel assurent l’accueil de nos clients ainsi qu’un service “conciergerie” d’assistance 24/24. Ils connaissent chaque hôtel, comme d’ailleurs l’ensemble de nos conseillers qui sont « agents certifiés » par l’office de tourisme de Tahiti et ses îles, et visitent régulièrement les établissements. Pour l’anecdote, l’arrière grand-mère de Maeva est à l’origine de l’un des premiers hôtels de Tahiti, le Tiare, qui accueillait entre autres visiteurs, Paul Gauguin.

 

La Polynésie reste un voyage exceptionnel…

Katell : Oui, c’est généralement la célébration d’un évènement. Tous les conseillers ont conscience de cet enjeu et savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur.Que l’on soit jeunes mariés ou simplement amoureux, grande famille ou grand sportif, doux rêveur ou explorateur, chacun a sa façon d’envisager la Polynésie mais dans tous les cas, ce voyage doit marquer le coup.

 

Que faut-il penser des offres d’hébergement  bon marché que l’on trouve sur Internet ? 

Charlotte : Il faut se méfier des prix trop attractifs car la qualité des prestations est très variable d’une année à l’autre, surtout dans les pensions. Bien vérifier également l’emplacement, la qualité de la plage et de la baignade. Chez Voyageurs du Monde, nous privilégions certaines pensions dont nous vérifions régulièrement le sérieux et avec lesquelles nous entretenons une relation de confiance. 

 

Quelles sont les formalités d’entrée en Polynésie ?

Isabelle : pour les Français, les mêmes qu’en métropole. En revanche, il faut prendre en compte l’escale aux USA et être en règle avec les autorités américaines (visa de transit ESTA obligatoire, formulaire à remplir sur internet). De la même façon pour nos clients étrangers : attention le visa pour l’Union Européenne n’est pas valable pour la Polynésie !

 

Est-ce facile de passer d’une île à l’autre ?

Elise : le moyen le plus fiable reste l’avion. Des sauts de puces de 30 minutes en moyenne avec survol de sublimes atolls ! Ces rotations inter-îles, selon les cas, ne sont ni quotidiennes ni directes. Il faut donc bien organiser son plan de vol avant le départ, surtout en haute saison car les avions n’offrent qu’entre 10 et 50 sièges.

 

A quoi ressemblent les aéroports ?

Les aéroports font partie du charme polynésien, il s’agit parfois juste d’une paillote, d’un comptoir et d’une balance à l’ancienne. Les bagages sont acheminés en voiturette de golf et posés à même le sol. Les transferts sont donc ultra-rapides ! 

Photographie de couverture : Stéphanie Tétu

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.