Vous aimerez
  • Embarquer dans un 4x4 et sillonner la Namibie en famille, de Windhoek à Walvis Bay et au Kalahari
  • Lodges, safaris, randonnée, kayak, VTT, rencontres et activités tout au long de la route
  • En option : survoler en montgolfière le désert du Namib, une expérience exceptionnelle !
  • Salon Air France à Roissy, 4x4 et GPS, téléphone namibien, concierge sur place, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Namibie 01 83 64 79 41

La Namibie avec ma troupe

Les adolescents sont impatients. Alors, on entre sans attendre dans le vif du sujet : N/a’an ku sê, la fondation, soutenue par Angelina Jolie et Brad Pitt, qui entend faire des Bushmen San des partenaires à part entière de la défense de l’environnement. Un bon début. Ensuite, via le parc du Waterberg, le célèbre parc national d’Etosha, paysages somptueux, grande faune et safari nocturne. A Twyfelfontein, dans le Damaraland, le désert se fait sentir et l’on observe les éléphants qui y vivent en se nourrissant de myrrhe. Puis ce sera Walvis Bay, sur la côte atlantique. Flamants, pélicans, plouf et deux jours d’air marin et doux avant de retourner dans l’intérieur.
Namib, le plus vieux désert du monde, dont les dunes plongent dans l’océan et que prolonge le Kalahari. Sesriem est à la lisière, l’espace s’approfondit. On va explorer à pied, pendant deux jours, la NamibRand Nature Reserve. Que le ciel nocturne fourmille d’étoiles comme on ne s’en rend plus compte en Europe, on le voit de son lit en plein air ! Dernière étape près de Mariental, dans une ferme du Kalahari, le pays des dunes rouges et des suricates. Cet itinéraire, vous l’avez suivi au volant d’un 4x4. Nul doute que votre statut de chef de bord et de conducteur broussard ne redore votre blason aux yeux de vos ados. Chemin faisant, ils auront été sollicités de toutes les manières possibles, la découverte se doublant d’activités originales, le rythme du voyage portant la curiosité de tous. La Namibie ne laisse pas indifférent. Par sa géologie, sa faune, sa flore, ses populations et son histoire - la Deutsch Südwestafrika, ça change des habituelles bisbilles franco-anglaises - elle renouvelle le regard.

Votre voyage

C’est très faisable ! Il y a de la route, mais les distances ont été mesurées et les temps de trajet estimés au plus juste. Le rythme est soutenu, c’est vrai. On ne passe pourtant pas tout son temps en voiture, loin de là ! Vous serez même surpris. De plus, vous disposez du 4x4 qui va bien - un autre type de véhicule eu été éventuellement insuffisant. N’allez pas imaginer pour autant des reliefs ou des pistes dantesques, mais il y a des portions rugueuses. Le GPS qui vous est remis au départ indique la route à suivre et les adresses utiles. A l’étape, le lodge. Hormis à Walvis Bay (où l’hôtel a un caractère plus urbain) et dans la NamibRand Nature Reserve (où l’on dort dehors), ce sera variation sur ce thème. Les Namibiens sont inventifs et parviennent à en renouveler les formes sans en altérer l’esprit. Piscines presque partout. Le confort est constant, même sous les étoiles. Les activités que nous avons inscrites à votre agenda sollicitent la tête et les jambes. Elles permettent la découverte de tous les aspects de la nature namibienne et des rencontres époustouflantes avec une faune magnifique, des éléphants aux coléoptères. La jeunesse devrait apprécier, d’autant que cela se fait en véhicule d’observation, en kayak, à VTT, pédibus aussi. Le survol du désert en montgolfière étant la possibilité d'ajouter un grand moment au voyage. Bref, fun et hors du commun. Toutes les sorties pouvant être effectuées par la famille au complet. Et vous disposez des coordonnées de notre concierge sur place. Ainsi, si d’aventure un contretemps survenait ou, au contraire, un désir nouveau, vous pouvez obtenir rapidement des réponses concrètes et motivées. Vous n’êtes pas seuls.

Voyage recommandé à partir de 12 ans.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Windhoek

JOUR 2

Windhoek

Accueil et assistance à l’aéroport. Prise en compte de la voiture de location et route pour N/a’an ku sê Lodge, à une trentaine de minutes au nord-est de Windhoek. En pleine nature, et au beau milieu des langues à clics. Bâtiments contemporains, matériaux sustainable, design écolo chic. L’hôtel ne mégotant pas pour cela sur le confort. On est même étonné par sa qualité, équipement et service. Baies et vérandas particulières ouvrent sur des paysages rêches, où apparaissent le bubale camaa, l’oryx gazelle, le grand koudou, des girafes, des babouins… Aux fourneaux, le chef met au goût du jour la tradition régionale et investit un talent vigoureux dans sa nouvelle cuisine africaine. Après le vol, la piscine est l’occasion d’un bienheureux délassement. Si la maison se montre responsable à l’égard du contexte naturel, elle l’est également envers la communauté San du secteur, qui est associée de diverses façons au fonctionnement de la fondation.

JOUR 3

Windhoek - parc du Waterberg

Déjà prévu au programme - La fondation N/a’an ku sê. Elle a pour feuille de route le soutien au peuple San et la préservation des milieux naturels. Une demi-journée, en compagnie d’un guide anglophone, permet d’envisager concrètement ces deux questions en partie liées. On commence par les animaux à réintroduire dans leur habitat : soins, nourrissage, processus d’autonomisation. Daktari west coast. Ensuite, visite à l’école Clever Cubs, qui prend à la racine le problème de l’insertion dans la société namibienne des premiers habitants du pays.
Route pour le parc national du plateau de Waterberg. Nuit dans une échancrure de la montagne. Les bâtiments modernes du lodge sont construits en calcaire rouge et entourés d’un jardin champêtre. La piscine d’eau de source est ombragée par de hautes futaies. Les chambres sont simplement mais très convenablement équipées. La cuisine a recours aux ressources du pays et fait avec des plats plantureux. On prend le petit déjeuner dehors. Il règne sur tout cela comme un air de vacances.

JOUR 4

Parc du Waterberg - Etosha est

Route pour le parc d’Etosha. Nuit dans la réserve privée d’Onguma. Le lodge est installé au bord d’un point d’eau. Comme le salon et la salle à manger donnent dessus, il est régulier que l’on se trouve un cocktail ou la fourchette à la main à l’heure où les animaux viennent boire. Un safari assis en quelque sorte. Avec leur toit de chaume gris, les bungalows relèvent du classicisme africain. L’insertion dans le contexte naturel est discrète. Les chambres sont sans reproche. La piscine n’est pas olympique, mais elle est là et rend de signalés services. Le personnel est attentif et efficace, ce qui contribue notablement aux bonnes vibrations…
Déjà prévu au programme - Safari vespéral. Au coucher du soleil, les animaux secouent la torpeur du jour et se mettent en quête d’une bonne lampée et d’un casse-croûte. On embarque alors dans un véhicule aménagé avec un ranger anglophone et on va surprendre hartebeest (Alcelaphus buselaphus), impala (Aepyceros melampus), eland (Taurotragus oryx) et autre cheetah (Acinonyx jubatus) dans le bush. Dans le chromatisme flamboyant du soir, les rencontres sont spectaculaires.

JOUR 5

Etosha est - Etosha centre

Déjà prévu au programme - Randonnée dans la brousse. Deux heures de balade avec un ranger anglophone. On écoute, on sent, on regarde autour de soi et on interprète les signes. Le « livre de la nature » n’est pas ici une expression convenue, c’est une réalité quotidienne : la brousse donne à lire et à comprendre. On réalise vite qu’il ne faut pas être trop analphabète pour y vivre. Et on conçoit pour ceux qui ont les clés de cet empire des signes naturels beaucoup de respect.
Route pour le centre du parc. Nuit dans le camp principal d’Etosha : Okaukuejo. Un hameau en fait, où l’on trouve tout ce qui constitue le confort moderne et civilisé : restaurant, bar, boutique, piscine, espace braai, station service... Deux éléments emblématiques, la tour crénelée et l’étang éclairé la nuit. On y voit des rhinocéros noirs. Ici encore, chambres et dépendances sont plus que convenables. Désormais familier de l’esprit lodge, on trouve immédiatement ses marques.

JOUR 6

Etosha centre - Twyfelfontein

Route pour Twyfelfontein. Nuit dans le défilé du Khowarib, au bord de la rivière Hoanib. Les parties communes du lodge ont beaucoup de sobre élégance : plateformes de pierre et toits de chaume coniques. Les logements de toile sont installés sur pilotis à l’ombre des mopanes. Agréable literie, salle d’eau intérieur / extérieur et plateforme particulière : le paysage de la vallée, avec ses reliefs arides et le liseré vert tendre qui souligne le cours laiteux de la rivière est touchant. Dans ce contexte, des tables bien dressées, une cuisine soignée et un bar honnêtement fourni sont des luxes dont on apprécie la valeur.
Déjà prévu au programme - Les éléphants du désert. On embarque dans le 4x4 tôt le matin avec un guide anglophone et on s’en va à la recherche des éléphants installés dans les entours d’acacias et de mopanes de la Hoanib. Ces animaux de savane marquent là d’étonnantes capacités d’adaptation à un milieu qui ne leur est pas a priori favorable. Des adaptations - corps moins volumineux, pied plus large - ont été relevées par les observateurs…

JOUR 7

Twyfelfontein - Walvis Bay

Route pour Walvis Bay. Installation pour deux nuits au sud de la lagune. L’hôtel ouvre sur l’eau de toutes ses baies. La contemplation est à l’ordre de tous les jours. Après les rudes conditions de l’intérieur, on retrouve, comme en un port à l’envers, la douceur de vivre du littoral. Ligne claire de l’architecture, modernisme enjoué de la décoration, dispositif antibruit, tout porte à la détente et au bien-être. Les chambres sont lumineuses, parquetées, accueillantes. Une large terrasse autorise de longues pauses transat. Pour compléter le petit déjeuner de la maison, on n’est pas en peine : les restaurants ne manquent pas. L’atmosphère de l’Oyster Box est parfaitement adaptée au miroitement indéfini de l’océan.

JOUR 8

Walvis Bay

Déjà prévu au programme - Kayak à Pelican Point. Un phare noir et blanc datant de 1932 s’élève à la pointe du cordon littoral, mais ce n’est pas tant pour lui que l’on empoigne la pagaie que pour les dauphins du Cap, les grands dauphins, la colonie d’otaries à fourrure, les flamants nains et les pélicans blancs. Ce petit monde profitant dans les grandes largeurs de la générosité de l’Atlantique. Le grand monde n’est pas en reste d’ailleurs, puisque la baleine franche australe est familière de ces parages - que les Allemands appelaient Walfischbucht, baie de la Baleine. La sortie est accompagnée par un guide anglophone. Vélo dans les dunes à Swakopmund : on enfourche son VTT et on pédale un dizaine de kilomètres vers les dunes dans le lit d’une rivière à sec - guide anglophone. Une fois sur zone, on fait le yoyo dans l’un des plus vieux sables du monde. Classe. La brise marine contribue au plaisir de la balade.

JOUR 9

Walvis Bay - Sesriem

Route pour Sesriem. Nuit au désert. Le lodge égrène son chapelet de chalets mi-toile mi-pierre le long de la Tsauchab River. Rien autour, si ce n’est, dans le lointain, de hautes falaises rouges. C’est majestueux. Les grands volumes des parties communes et le côté ombreux des chalets sont pour préserver des excès de la chaleur. Et cela fonctionne. La décoration fait la part belle au bois et au cuir. Artisanat, peinture namibienne sont aussi mis à contribution. Les teintes ocre et cacao apaisent. Les salles d’eau intérieur / extérieur, sont un précieux atout délassement. Comme la piscine, bien sûr. La table est fort honnête et fait beaucoup d’effet, bien dressée sous un acacia tors ou autour du foyer stylisé.

JOURS 10 & 11

Sesriem - NamibRand Reserve

Route pour la NamibRand Nature Reserve.
Déjà prévu au programme - Plaines pierreuses, dunes, collines auxquelles se cramponne une végétation pauvre et épineuse - jusqu’à ce qu’une pluie brève en révèle la fécondité latente - l’expérience du désert se poursuit : marche à pied et nuits à la belle étoile. Et on ne peut omettre de relever le petit miracle terrain que constitue le repas servi à table. Les guides anglophones sont des cadors. Ils suivent les pistes, les traces, repèrent les tsamma melons (Citrullus caffer), les cornes en fuseau des oryx, celles en lyre des springboks, les Tok Tokkies beetles, des insectes ténébrions dont la parade amoureuse produit des toc-toc caractéristiques. Le désert est beaucoup plus vivant qu’un Européen l’imagine. Et les tactiques survie adoptées par les organismes qui l’occupent époustouflantes. En dépit de conditions inhabituelles, ces deux journées outdoor ne demandent qu’un bon état physique standard.
En option - Au-dessus du Namib en montgolfière.

JOUR 12

NamibRand Reserve - Mariental

Route pour Mariental. Nuit à la ferme. L’exploitation s’étend sur une vaste étendue où moutonnent les longues dunes de sable orangé typiques du Kalahari. Les chevaux sont les rois du domaine, mais les springboks sont familiers et les suricates plus encore. Vos chambres sont toutes proches du bâtiment principal. Elles sont dotées d’une salle de bain bien agréable après deux journées de désert. La cuisine est rustique et généreuse, ce qu’on pouvait présager dans ce contexte. On prend les repas à de grandes tables communes, ou dans le boma, l’enclos traditionnel de l’Afrique australe. L’atmosphère est amicale et la cave entretient le sentiment de convivialité. Oui, il y a une piscine. Et des paons en pagaille. C’est sans rapport direct avec la baignade, mais c’est bien joli.

JOUR 13

Mariental - Windhoek - vol de retour

Route pour l’aéroport et Windhoek et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Au-dessus du Namib en montgolfière

Envol matinal pour une heure de désert aérien. Le jour se lève et pare de rose nacré l’ample minéralité du paysage. Le silence est souverain, que troublent seulement les interventions du brûleur. On ne dit rien. On profite d’un moment d’exception. C’est de retour à terre, autour d’un petit déjeuner au champagne, que les langues se délient et que les sensations trouvent une expression.
En option - Demi-journée

Wifi sur place : surfez où que vous soyez

Sur cette destination, nous vous donnons la possibilité de vous connecter en Wifi de façon simple où que vous soyez ! Sur demande auprès de votre conseiller ou lors de votre devis, un mini-routeur international vous permettant de vous connecter en wifi sur vos divers terminaux (mobiles, tablettes, ordinateurs) vous sera remis avec votre carnet de voyage ; vous profiterez ainsi sur place d’un accès à internet (5 GO, soit environ 10 heures surf, 300 mails envoyés, 10 applications téléchargées ou 2 heures de streaming). Au retour, Voyageurs du Monde prend en charge la restitution de l’appareil, afin de le recycler.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4000€ à 5000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l''on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4300€/personne.
  • Le transport aérien international sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France de l’aéroport Charles de Gaulle
  • L’accueil et l’assistance formalités à l’aéroport de Windhoek
  • La location pour 11 jours d’un véhicule 4x4 de catégorie I
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • La nuit à Windhoek, au N/a’an ku sê Lodge, en chambres doubles, demi-pension
  • La visite de la fondation
  • La nuit au parc du Waterberg, au Waterberg Wilderness Lodge, en chambres doubles, demi-pension
  • La nuit à Etosha est, à l’Onguma Bush Camp, en chambres doubles, demi-pension
  • Un safari nocturne et une randonnée pédestre dans le bush
  • La nuit à Etosha centre, à l’Okaukuejo Rest Camp, en chambres doubles, avec petit déjeuner
  • La nuit à Twyfelfontein, au Khowarib Lodge, en chambres doubles, demi-pension
  • Un safari éléphants
  • Les 2 nuits à Walvis Bay, à l’Oyster Box, en chambres doubles, avec petits déjeuners
  • Une sortie en kayak et une a VTT
  • La nuit à Sesriem, au Hoodia Desert Lodge, en chambres doubles, demi-pension
  • Les 2 nuits dans la NamibRand Nature Reserve, Tok Tokkie Trail, en chambres doubles, pension complète
  • La randonnée pédestre dans le Namib
  • La nuit à Mariental, au Bagatelle Kalahari Game Ranch, en chambres doubles, demi-pension
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1361250
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure