Vous aimerez
  • Voyager au Japon en train et à rythme souple, de sites millénaires en réalisations contemporaines
  • Saisir l'âme du pays : quelques nuits en ryokan traditionnels et adresses d'aujourd'hui, le plaisir des onsen, l'initiation à la cérémonie du thé
  • Tokyo et Kyoto en compagnie d’expatriés français : c’est prévu
  • JR pass, concierge francophone, wifi nomade, bonnes adresses : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Japon 01 84 17 19 48

HARMONIE NIPPONE

Deux semaines permettent de prendre toute la mesure du Japon, d’en dessiner les contours et d’en approfondir le caractère. D’en découvrir les immanquables, mais aussi de s’autoriser des détours, parenthèses et belles rencontres. Le voyage s’ouvre à Tokyo, atelier de modernité dont émergent une culture à part et des tribus propres à chaque quartier : des geishas en kimono de Yanaka aux adeptes du cosplay de Harajuku, en passant par les preppy bobos de Daikanyama. Quel que soit le domaine - architecture, design, mode, gastronomie... - la ville la plus peuplée du monde se réinvente en permanence. Cap ensuite sur les Alpes japonaises, montagnes couvertes jusqu’au sommet d’un manteau très serré,
vert sombre avec les résineux et tendre avec les bambous, troué à l’automne par le rouge vif des érables. Kanazawa offre un voyage dans le Japon féodal - on y est transporté à l’époque d’Edo. La ville semble lovée sur elle-même, comme pour se reposer de son histoire, l’une des plus brillantes du pays. Le clan Maeda, illustre famille de samouraïs, a pendant quatorze générations œuvré à faire de Kanazawa un haut lieu du raffinement japonais, invitant dans la cité les plus grands maîtres de thé et les meilleurs artisans. Aujourd’hui encore céramique, dorure à la feuille et théâtre Nô font la renommée de la ville. La charmante cité d’Hida Furukawa a gardé les traditions qui font le charme des vieux quartiers japonais, cernés ici de rizières et d’élevages. Flânant le long de la rivière Setogawa, ou dans les ruelles longilignes où se serrent ryokan et maisons de bois, on savoure un rythme à nul autre pareil. Vient ensuite Kyoto - avec ses temples épurés et ses merveilleux jardins zen, l’ancienne capitale impériale séduit par son classicisme. Fille de l’art, elle vit au rythme des arts traditionnels, art des jardins, gastronomie, laque, calligraphie. C’est aussi une ville très contemporaine, qui abonde d’adresses tendance. On aborde l’île-sanctuaire de Miyajima par un portique vermillon et aquatique, comme s’il fallait un cadre à la beauté des temples, des montagnes et des grands pins. Ile sacrée où il est interdit aux hommes de naître et de mourir : maternité et cimetière sont prohibés, afin de préserver la terre de toute souillure symbolique, mais où les cerfs déambulent en liberté, et où les kami, dieux tutélaires, peuplent les arbres, les pierres, et jusqu’aux mouvements de l’air. L’itinéraire se clôt à Osaka, l’hédoniste au bord de l’eau. Soufre, iode et algues : respirez !

VOTRE VOYAGE

D’une étape à l’autre, nous avez opté pour des trajets en Shinkansen, le TGV japonais. Le réseau ferré est excellent, les trains parfaitement entretenus et d’une ponctualité absolue. Et le voyage en train offre un spectacle permanent, par la fenêtre, bien sûr, mais dans le wagon également, des salutations des contrôleurs en gants blanc au défilé des vendeurs ambulants. A votre agenda, nous avons inscrit les visites de Tokyo et de Kyoto avec des Français expatriés. Quoi de mieux pour prendre le pouls d’une ville ? Ces balades, qui se composent en fonction de vos envies, sont aussi l’occasion d’échanger, avec David à Tokyo, avec Xavier à Kyoto, sur la vie quotidienne au Japon, et de glaner de précieuses informations pour votre voyage. Nous avons également prévu une cérémonie du thé, dans une maison de thé traditionnelle à Kanazawa. Une cérémonie qui n’est pas seulement une préparation de la poudre de thé vert Matcha. Il s’agit d’atteindre la sphère de la spiritualité, et la tranquillité d’esprit - pas moins que ça. C’est, mis en actes, tout l’esprit zen et de méditation ; une expérience unique : un ici et maintenant ancré dans l’histoire.
A chacune de vos étapes, les hôtels reflètent l’esprit des lieux. Deux ryokan permettent d’apprécier l’omotenashi, l’hospitalité japonaise, et la subtilité de la cuisine kaiseki - la gastronomie portée à son plus haut niveau d’excellence. Dans les grandes villes, parti pris de l’épure et du contemporain chaleureux. Côté logistique, vous disposez des coordonnées de notre concierge francophone sur place, joignable à tout moment de votre voyage, et d’un routeur wifi, une aide précieuse dans vos déplacements et recherches de tables et adresses.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tokyo

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Tokyo

Trajet en train JR pour rejoindre le quartier de Shibuya et installation pour quatre nuits dans une jeune adresse contemporaine et sobre. Les chambres à l’esthétique travaillée sont réparties entre le neuvième et le treizième étage d’une nouvelle tour - idéal pour profiter d'une vue panoramique sur la ville. Un peu plus bas, deux tables proposent une cuisine traditionnelle ou française. Tout autour, le quartier incarne la culture tokyoïte : les étudiants s’y pressent autour d’un café ou d’un verre, les restaurants et les grandes enseignes abondent. Désigné comme la Mecque de la mode dans la capitale, on y voit défiler tous les styles vestimentaires et l’on vient dénicher vêtements de marque et accessoires excentriques.

JOUR 3

Tokyo

Au programme - Tokyo dans les pas d’un local. Pour prendre le pouls de la capitale, rien de tel que de la sillonner en compagnie d’un expatrié français. David, Français résidant à Tokyo depuis plusieurs années et photographe de métier (avis aux amateurs !), vous emmène à Shimokita ou vous livre les secrets de Shibuya. Une journée de déambulation et de partage, l’occasion d’échanger sur la vie quotidienne au Japon, et de glaner mille précieuses informations pour la suite de votre voyage.

JOURS 4 & 5

Tokyo

A voir, à faire - Visiter le temple Sensoji d’Asakusa - admirer le style des punkettes de Shinjuku, des lolitas d’Harajuku, et des bobos de Naka-Meguro - se lever un peu plus tôt pour traverser le marché aux poissons de Tsukiji, où les débardeurs dépècent des thons gigantesques ; savourer des sushis plus que frais face aux étals de tortues - admirer les œuvres d’artistes contemporains asiatiques au Mori Art Museum dans Roppongi Hills ; c’est aussi l’occasion d’admirer la ville d’en haut, du 51ème étage de Tokyo Sky View - flâner dans le jardin du sanctuaire shintoïste Meiji-jingu - s’offrir un portrait « manga » dans un photomaton purikura - manger des ramen avec des baguettes dans une cantine de rue - faire du shopping dans le quartier d’Omotesando - boire un thé, lové dans un canapé, entouré de dizaines de chats dans un Neko Café - célébrer l’énergie de Shibuya by night, entre karaokés, où des collègues de bureau s’époumonent, et bars rock en sous-sol...
En option - Une virée à Kamakura, ancienne capitale politique et culturelle, entre mer et collines, devenue banlieue résidentielle chic de Tokyo, à 1 heure de train. Deux petits bonheurs : la visite des sanctuaires de Kita-Kamakura, véritable enchantement, et l’observation des surfeurs dans la baie de Sagami.

JOUR 6

Tokyo - Kanazawa

Train pour Kanazawa (2h30). Installation pour la nuit dans un hôtel contemporain, très bien situé à deux pas du musée de la porcelaine de Kutani. Perle cachée sur la mer du Japon, Kanazawa, classée « ville créative d’artisanat et des arts populaires » par l’UNESCO, fait jeu égal avec Kyoto pour la beauté de ses jardins et temples. Elle offre une plongée unique dans le Japon féodal, des résidences de samouraïs du quartier de Nagamachi aux maisons de geishas de Higashiyama.
Déjà prévue - Une cérémonie du thé dans une chaya, maison de thé traditionnelle. Le thé est importé de Chine au IXe siècle par des moines japonais, de retour d’un voyage d’étude dans les grands monastères chinois. L’histoire de la cérémonie du thé, elle, débute au XIIe siècle. Il ne s’agit pas seulement d’une préparation de la poudre de thé vert Matcha, mais d’atteindre la tranquillité d’esprit. Au fil du temps, la cérémonie réservée aux aristocrates s’est figée selon un mode très solennel. Au XVIe siècle, le grand maître du thé Sen no Rikyu revisite et démocratise la cérémonie dans une forme simple et désormais immuable, que le peuple japonais adopte avec ferveur. Elle est célébrée dans un petit pavillon avec des ustensiles modestes : c’est, mis en actes, tout l’esprit zen.
A voir, à faire à Kanazawa - Visiter les anciennes écoles de samouraïs de Nagamachi - observer le travail des artisans à la maison de la teinture de soie - flâner à Kenroku-en, « jardin des Six-Beautés » qui, avec ses 12 000 arbres de 150 essences, ses cours d’eau, ses collines et ses ponts de pierre, est l’un des trois plus réputés du pays - déjeuner dans un restaurant de poissons et fruits de mer au marché Omicho.

JOUR 7

Kanazawa - Hida Furukawa

A ne pas manquer à Kanazawa - Le Musée d’art contemporain du XXIe siècle : un édifice futuriste tout en transparence, conçu par les architectes japonais Kazuko Sejima et Ryue Nishizawa, du cabinet SANAA, qui sont aussi les auteurs du Louvre-Lens, en France, et lauréats du Pritzker. Ils questionnent ici, comme dans toutes leurs réalisations, le concept de perméabilité du bâtiment et de l’espace public. Le musée est installé dans un cercle, dont la façade vitrée abolit la frontière entre intérieur et extérieur.
Bus pour Shirakawa-go (1h15), où vous pouvez profiter d’une halte pour explorer ce village traditionnel sur fond de rizières et de montagnes, avec ses fermes au toit de chaume pentu, de style gassho-zukuri : un charme envoûtant. Puis nouveau bus pour Takayama (50 min) et train ou bus pour Hida Furukawa (15-30 min). Là, installation pour deux nuits en ryokan traditionnel. Situé face à la rivière et au temple Shinshuji, le lieu est empreint de sérénité.

JOUR 8

Hida Furukawa

La charmante cité d’Hida Furukawa déploie ses ruelles traditionnelles longilignes dans un décor de rizières et d’élevages bovins (le bœuf est fameux ici !). Si ses petites artères invitent à la déambulation, de ryokan en maisons de bois, les environs se prêtent à d’agréables balades à vélo. On ne manquera pas de longer la rivière Setogawa, parallèle à la rue Shirakabe Dozogai, où nagent les carpes. Pittoresque, Hida Furukawa offre son lot de festivals (les fameux matsuris), de spécialités culinaires ou artisanales, notamment les bougies.
En option - Une matinée à vélo dans la campagne.

JOUR 9

Hida Furukawa - Kyoto

Train pour Kyoto via Nagoya (environ 3h). Installation pour quatre nuits dans un hôtel central, à quelques pas du palais impérial. L’établissement a misé sur le confort avec des chambres spacieuses et contemporaines, décorées dans un style japonisant, minimaliste, intégrant des œuvres d'art locales. Une adresse que l'on apprécie aussi pour la qualité du service et son personnel attentionné, toujours de bon conseil.

JOUR 10

Kyoto

Au programme - Kyoto dans les pas d’un local. Une journée en compagnie d’un nouvel expatrié Français au Japon : Xavier, amoureux du pays depuis plusieurs années, marié à une Japonaise et résidant à Osaka, la ville voisine. Au programme : découverte des immanquables mais aussi des lieux méconnus à travers les yeux de Xavier, photographe de métier. Une promenade sans itinéraire préconçu, qui s’adapte aux intérêts et envies de chacun.

JOURS 11 & 12

Kyoto

A voir, à faire - Cheminer à l’aube sur le chemin des philosophes - visiter le Ginkajuji, Pavillon d’argent - se perdre dans le jardin dessinant un paradis bouddhique du Kinkakuji, Pavillon d’or - flâner dans les anciens quartiers résidentiels, admirer l’architecture simple des machiya du quartier de Gion - se balader au sanctuaire shinto Fushimi Inari Taisha ; ses centaines de torii, portiques en bois vermillon dessinent un chemin - faire emplette de thé à Ippo-cho, et de tofu à Iriyama-Tofu - faire un détour par le marché de Nishiki, surnommé « la cuisine de Kyoto » lumière mordorée, étals d’anguilles et de poulpes, fritures fumantes : du grand spectacle - assister à une cérémonie florale Ikebana - déjeuner au restaurant de soba Kawamichi-ya - méditer dans le jardin minéral du temple Ryoan-ji - visiter le Hosomi Art Museum pour l’art shinto et bouddhique, et le Nomura Museum, pour ses belles céramiques, et ses ustensiles pour la cérémonie du thé.
En option - Une journée à Nara, ancienne capitale impériale, l’un des berceaux de la civilisation japonaise.

JOUR 13

Kyoto - Miyajima

Trains et ferry pour Miyajima (2h30 environ). Lorsqu’au XVIIe siècle, le philosophe Hayashi Doshun énuméra les « trois vues les plus célèbres du Japon », Miyajima figurait sur le podium. Depuis, cette terre sacrée du shintoïsme est un emblème national. Le grand sanctuaire Itsukushima-jinja est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et son O torii (portique sacré) en bois de camphrier vermillon, planté sur les flots bleus de la mer intérieure du Japon, est aussi iconique que le Mont-Saint-Michel.
Nuit dans un ryokan plus que centenaire où affleure pourtant une esthétique contemporaine. Autour des bâtiments, le vent agite doucement les ramées, l’eau ruisselle entre les pierres… Ce naturel simple se retrouve dans les plats iodés que l’on prépare en cuisine.

JOUR 14

Miyajima - Osaka

Ferry et trains pour Osaka (2h15 environ). Nuit à Shinsaibashi, au cœur d'Osaka, dans une adresse à l’esprit résolument jeune et contemporain. Passée l'entrée, où le parti pris design se fait déjà sentir, les chambres se révèlent lumineuses et soignées, tout en lignes épurées. Mention particulière pour le service prévenant.

JOUR 15

Osaka - Vol retour

Train pour l’aéroport Kansai (45 min) et vol international retour.

A la carte

DANS LES ENVIRONS DE TOKYO - KAMAKURA

Cette ancienne capitale politique et culturelle s’est développée à l’époque du Japon médiéval et fut à la fois le fief des samouraïs et le terreau du bouddhisme zen. Aujourd’hui banlieue résidentielle chic à une heure de train au sud de Tokyo, la cité a tiré de son destin une histoire forte. Célèbre pour son grand Bouddha, elle possède encore une centaine de bâtiments anciens et temples. Deux petits bonheurs : la visite des sanctuaires de Kita-Kamakura au petit matin, véritable enchantement, et l’observation des surfeurs dans la baie de Sagami.
En option

RÉGION DE HIDA - À VÉLO DANS LA CAMPAGNE JAPONAISE

Au cœur des Alpes Japonaises, la région sauvage de Hida déploie ses montagnes pouvant culminer à plus de 3000 mètres d’altitude, et abrite également quelques villes et villages, rizières et terres agricoles. Cette zone qui se situe entre les montagnes et les terres agricoles est appelée Satoyama. Les habitants de cette campagne japonaise lovée au pied des montagnes, accordent une importance particulière à la préservation de leur héritage naturel. Ils tentent de protéger les lieux en rénovant les anciennes fermes et les maisons traditionnelles, en veillant à l’équilibre fragile entre l’homme et la nature.
En option

Dans les environs de Kyoto - Nara

Une atmosphère bucolique, les plus vieux édifices du pays et 1200 daims en liberté : de quoi encourager à faire un saut à Nara, berceau de la civilisation japonaise. 40 minutes de train au départ de Kyoto et vous voici dans la première capitale du royaume. C’est ici, au bout de la Route de la Soie, que le bouddhisme s’est enraciné, comme en témoigne le grand Bouddha, plus colossale statue de bronze au monde. Une ou deux journées permettent de feuilleter ce stupéfiant livre d’histoire, d’arpenter les rues bordées d’ancestrales maisons de bois dont on se demande comment elles tiennent encore debout et surtout d’explorer le célèbre parc de Nara, 600 hectares de nature foisonnante émaillée de pagodes et de monastères, peuplée de craquantes biches avec leurs faons.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4800€ à 5800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5100€/personne.
  • Le vol pour Tokyo et retour d’Osaka sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Un Japan Rail Pass de 14 jours en deuxième classe
  • Les 4 nuits à Tokyo, en chambre double et petits déjeuners inclus
  • La nuit à Kanazawa, en chambre double et petits déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Hida Furukawa, en Japanese room et demi-pension incluse
  • Les 4 nuits à Kyoto, en chambre double et petits déjeuners inclus
  • La nuit sur l’île de Miyajima, en Japanese room et demi-pension incluse
  • La nuit à Osaka, en chambre double (logement seul)
  • La journée de découverte de Tokyo en privé, dans les pas d’un local francophone
  • La cérémonie du thé dans un salon traditionnel à Kanazawa
  • La journée de découverte de Kyoto en privé, dans les pas d’un local francophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1433928
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Japon