Vous aimerez
  • Forêt tropicale et mer turquoise, tout aimer de la Guadeloupe : Grande-Terre, Basse-Terre et les Saintes
  • Un voyage qui prend petits et grands en considération, attentions famille et rythme adapté
  • Croisière en réserve naturelle, voiturette électrique aux Saintes, c'est déjà prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, concierge sur place, les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Guadeloupe 01 42 86 16 39

En Guadeloupe, tu vas adorer…

Les tourments d’amour, tartes à la confiture de coco, spécialité des Saintes - les fonds blancs : être en pleine mer, avec de l’eau jusqu’aux… genoux - les murènes, à l’aquarium du Gosier, des vraies têtes d’assassin - conduire la voiturette électrique, ça doit être possible - le piqué des pélicans, tchiououou splatch ! - plonger sur les coraux - les vieux forts - la canne à sucre - le blaff, le colombo, le calalou - marcher sur un volcan - les couleurs du madras, l’écossais tropical - les bandes dessinées en créole - l’Ordinaire glacée - les concombres de mer, bizarre - et les plages, tiens.

En famille aux îles du Vent

L’accessibilité de ses trésors naturels fait de la Guadeloupe une destination épatante pour une opération conjointe parents enfants.
Ces derniers y seront d’ailleurs l’objet de soins tels qu’il leur faudra au retour se réadapter aux contraintes de leur statut de jeunes européens continentaux. Forêt tropicale, barrière de corail, volcan, îlots empanachés de palmes, vallées, plages indéfinies, le cadre est à grand spectacle. Il offre un magnifique terrain de jeu à l’imagination et à l’énergie des enfants ; il offre également de belles occasions de régénération à des parents surmenés par leur devoir d’état. Les activités plein air réunissent tout le monde dans l’exaltation physique et la joie de la découverte. Les pauses farniente permettent de dresser les nouveaux plans de campagne. On explore d’abord Basse-Terre, à partir de Deshaies ; puis on va dans les Saintes, à Terre-de-Haut ; enfin, ce seront les transats de Grande-Terre, à Sainte-Anne. La première séquence se joue entre la Soufrière et le Grand Cul-de-Sac Marin ; la seconde, au bord de l’une des plus belles baies du monde ; la troisième, dans le sable et la douceur de vivre. C’est le bon rythme, celui de la valse créole…

Votre voyage

A la descente d’avion, on vous attend. Et on vous donne les clés de la voiture. Les sièges enfants sont bien en place. En route ! La Guadeloupe est accessible à un conducteur métro. Pour aller aux Saintes, on prend le bateau et, sur place, on utilise un petit véhicule électrique : léger, pratique, discret, écolo. A chaque étape, un hôtel qui sait recevoir ses clients en tribu. Taille humaine, disponibilité, chambres et espaces ad hoc, dégagement, piscine ou plage à portée des petites pattes. Côté cuisine, il y a toujours aussi de quoi rassurer les goûts casaniers. Avec ça, de l’atmosphère : on est en Guadeloupe et pas ailleurs. La fin du voyage est plus particulièrement balnéaire ; peut-être souhaiterez-vous alors un hôtel d’une catégorie supérieure, il suffit de nous en parler. Nous avons inscrit à votre agenda une journée catamaran dans la réserve naturelle de Grand Cul-de-Sac Marin. Comme ça vous en découvrez les divers aspects dans les meilleures conditions. Le reste est à votre guise. Si, chemin faisant, un désir imprévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre, ou y remédier, des coordonnées de notre concierge sur place : l’inattendu est sa raison d’être.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Pointe-à-Pitre - Deshaies

Accueil à l’aéroport et prise en compte de la voiture de location. Route pour Deshaies. Installation pour quatre nuits dans un petit domaine que camoufle la végétation tropicale. Le duplex est coloré, bien aménagé, facile à vivre. On y dispose d’une grande chambre et d’une salle d’eau, d’un coin salon, d’une terrasse particulière. Quelques appareils et ustensiles permettent de préparer des repas légers. La piscine extérieure et le jacuzzi sont des équipements plébiscités par les hôtes, grands et petits. Le bar ouvre largement sur le jardin ; les parents y sirotent des cocktails, dont le rhum leur fait briller les yeux ! Et les soirées barbecue sont très sympas, on peut manger avec les doigts.

JOURS 2 & 3

Deshaies

Un peu partout, les sentiers permettent de partir à pied, à la découverte de la campagne de Basse-Terre. Le jardin botanique de Deshaies offre lui un spectaculaire concentré de flore tropicale : nénuphars, orchidées, hibiscus, aristoloches, bougainvilliers, fromager, banian, tallipot et autres palmiers… Dans la grande volière, une gent ailée babillarde et brillamment colorée éblouit les visiteurs. Un peu au nord, la plage de sable roux de Grande-Anse s’étend sur plus d’un kilomètre. A Sainte-Rose, l’écomusée créole et le musée du rhum, racontent la Guadeloupe traditionnelle (on peut y ajouter la maison du cacao, à Pointe-Noire). Dans le parc national, le volcan de la Soufrière s’élève à 1467 mètres. On en fait l’ascension à pied - avec simplement une bonne condition physique (et un guide pour avoir accès aux meilleurs itinéraires). Au sommet, le paysage est d’un romantisme austère et brumeux où Pitcairnia bifrons met des flammes rouges.

JOUR 4

Deshaies

Déjà prévu au programme - Grand Cul-de-Sac Marin en catamaran. La baie de Grand Cul-de-Sac Marin est désormais intégrée au parc national de Guadeloupe et à une réserve de biosphère Unesco. On embarque le matin, pour visiter d’abord les secteurs de mangrove. Les principaux architectes en sont les palétuviers. Rouges en bord de mer ; noirs, blancs et gris derrière, dans les zones arbustive et haute. Les entrelacs denses des branches et des racines abritent une faune terre air mer très riche. Les hérons fréquentent nombreux ces parages, où ils savent trouver des proies en abondance. Les crabes pullulent dans ce milieu favorable aux amphibies. On met ensuite le cap sur la barrière de corail qui ferme la baie. Là, plouf. On ouvre grands les yeux dans le masque devant le spectacle coloré du récif - et on n’ouvre pas grand la bouche d’ébahissement ! Une cinquantaine d’espèces de coraux, dont les gorgones, caractéristiques des paysages sous-marins des Antilles, et le petit monde foisonnant qui va avec. La tortue qui passe, est-elle verte ou imbriquée ? Pour en parler, ti-punch et jus de fruit sur un fond blanc, banc de sable affleurant. Puis, visites d’îlets. Il n’est pas rare que dauphins et globicéphales fassent un bout de conduite au bateau. Dans le ciel, on voit passer des pélicans, des frégates, des sternes…

JOUR 5

Deshaies - Trois-Rivières - Terre-de-Haut

Route pour Trois-Rivières et traversée pour Terre-de-Haut, dans les Saintes. Installation pour deux nuits à Fond-du-Curé, sur la plage, direct. L’hôtel, une construction légère et blanche, ouvre de ce côté quelques-unes de ses chambres et une profonde véranda. Quatre marches, et on a les orteils dans le sable. Les chambres sont d’un confort simple, mais très suffisant. Elles ont été décorées par des artistes familiers de l’archipel, parce qu’ils y habitent, ou en sont les hôtes réguliers. Tout ça fait de la maison une galerie d’art. Le petit déjeuner est servi sur la terrasse. On y retrouve les autres, qui ne sont pas nombreux puisque LôBleu n’a que onze chambres. L’atmosphère est à la connivence et à la vie cool.

JOUR 6

Terre-de-Haut

On a devant soi une baie qui monte régulièrement sur le podium des classements internationaux, catégorie « paradis tropicaux ». On passerait volontiers son temps là, à surveiller les enfants qui jouent et le retour des barques de pêche. Cependant, on a à sa disposition une voiturette électrique. Avec cet engin discret, on peut aller dans tous les coins de Tèdého. Au morne Mire, par exemple, où il y a un jardin botanique et un vieux fort. Dans le premier, des succulentes et le désormais rare iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima). Les enfants vont aimer ce dragon pas trop gros et aussi adepte des bains de soleil que leurs parents. Le fort, baptisé Napoléon, date du Second Empire sous sa forme actuelle classée. Comme beaucoup de ces bâtiments militaires auxquels la guerre a fait faux bond, il a servi de prison. Aujourd’hui, il abrite un petit musée d’histoire des Saintes. Les différentes éminences méritent aussi une visite : le Chameau, première d’entre elles avec ses 304 mètres ; les orgues basaltiques du Pain de Sucre ; le morne Morel, qui garde la mémoire des amours saintoises du chevalier de Fréminville.

JOUR 7

Terre-de-Haut - Pointe-à-Pitre - Sainte-Anne

Traversée pour Pointe-à-Pitre, puis route pour Sainte-Anne. Installation pour trois nuits dans un grand parc fleuri, où se dresse un moulin à vent vintage. Les bâtiments de l’hôtel sont au pied de ce dernier, autour d’une belle piscine. Beaucoup de blanc, du bois, des tons doux, des chambres faciles à vivre : tout invite à passer en mode vacances. La cuisine du restaurant y pousse, le pool bar aussi. Un peu d’exercice est dans la logique des choses. Pour cela, sur place, salle de gym, court de tennis, tables de ping-pong. Les parents ne manqueront pas l’occasion d’une séance au spa. On s’occupera d’eux ; ça les changera de leur quotidien d’éducateurs. Ensuite, rebootés, ils n’en seront que plus dispo pour une balade jusqu’à la plage du Helleux.

JOURS 8 & 9

Sainte-Anne

Du farniente, chaise longue parasol cocktail, au saut de vague à scooter des mers, en passant par la planche à voile ou la plongée, les activités ou inactivités possibles sont nombreuses et bénéficient du cadre scintillant de la mer des Caraïbes. Aurait-on plaisir à remplir des p’tits trous ? Le golf de Saint-François en propose dix-huit signés Robert Trent Jones. On peut aussi aller jusqu’à la fameuse pointe des Châteaux, qui semble un doigt tendu tâtant l’eau de l’Atlantique pour en estimer la température. Tous les jours, le marché de la plage du Bourg, à Sainte-Anne, propose artisanat et comestibles. La côte sud de Grande-Terre, en partie protégée par une barrière de corail, est bordée de plages de sable fin où l’esprit paresse gagne facilement. L’aquarium du Gosier, didactique et spectaculaire, est particulièrement bien adapté à la jeune classe.

JOUR 10

Sainte-Anne - Pointe-à-Pitre - vol de retour

Route pour l’aéroport de Pointe-à-Pitre et rendu de la voiture. Vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1900€ à 2700€/personne.*

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2300€/personne.*

* Base, 2 adultes et 2 enfants ; période Noël et nouvel an, nous contacter.
  • Le vol aller-retour pour Pointe-à-Pitre, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à l’aéroport de Roissy
  • L’accueil et l’assistance à l’aéroport de Pointe-à-Pitre
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie C
  • Les traversées en bateau Trois-Rivières / Terre-du-Haut et Terre-du-Haut / Pointe-à-Pitre
  • Les 4 nuits à Deshaies, au Caraïb’Bay Hôtel, en duplex, avec petits déjeuners
  • Grand Cul-de-Sac Marin en catamaran
  • Les 2 nuits à Terre-de-Haut, à LôBleu Hôtel, en suite, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Sainte-Anne, à l’hôtel Le Relais du Moulin, en suite, avec petits déjeuners
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1420727
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Guadeloupe