Vous aimerez
  • De Dubrovnik à Zadar, prendre le temps de découvrir ensemble l’Adriatique et les terres qui la bordent
  • Des appartements pour être au mieux, en famille, un hôtel où les enfants ont toute leur place
  • Kayak à Dubrovnik, vélo à Korcula, bateau dans l’archipel des Kornati, c’est prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture et GPS, conciergerie, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Croatie 01 83 64 79 48

En Croatie, tu vas adorer…

Dire « peurrrchoutte » pour « jambon » - la petite casserole dans laquelle on cuit le café turc - surveiller l’horizon du haut des remparts de Dubrovnik, et les remparts d’un kayak en mer - trouver la mer d’ailleurs à chaque étape - la moreska, une danse du sabre croate - le poisson grillé - la gajeta, le bateau de pêcheur dalmate - les dauphins du parc national des Kornati - la maison de retraite de l’empereur Dioclétien, à Split - la maison natale de Marco Polo à Korcula - l’odeur du maquis - et celle des pizzas - les sladoledi, les crèmes glacées - papa et maman détendus.

Vieilles cités et mer bleue

En Croatie, villes et villages ont souvent un nom croate, un italien, un latin, voire grec.
Ça donne de la profondeur historique à la plage. Lorsque les enfants sont fatigués des galopades, des plongeons, des balles et des ballons, de l’éclat du soleil et de la transparence de l’eau, il y a toujours des choses à leur raconter. De Dubrovnik, où l’on arrive, à Korcula et Zadar, d’où l’on rentre, les paysages et la mer scintillent, l’architecture évoque un passé tumultueux. Le calcaire, qui fait l’essentiel de la pierre à bâtir, prend magnifiquement les rayons du jour et l’incarnat du soir. Abords de roche ou de sable, l’Adriatique, en mer bien élevée, ne se laisse pas aller à des transports violents. On en jouit donc sans trop d’inquiétude pour les enfants. Insouciance, non, mais confiance en une nature propice. Une grosse semaine ne suffit pas à épuiser les richesses patrimoniales de la région, d’autant que la plage et les chemins agrestes leur disputent une large part du temps disponible. Il faudra revenir. Pour explorer encore d’autres îles. Petits villages endormis, vastes oliveraies, ports de pêche, poulpes et poivrons toujours au programme. La bonne vie à l’air iodé. La côte dalmate a une santé communicative.

Votre voyage

Une voiture pour la liberté de circuler et des appartements, pour celle de demeurer. Autonomie est le maître mot du voyage. Bien sûr, à Korcula, on a des chambres d’hôtel, mais cela ne change pas grand-chose tant les familles y reçoivent un accueil ad hoc et bénéficient d’équipements adaptés. La compagnie de ferry vous attend partout où il faut afin de vous mener à bon port. Nous avons tout fait pour que vous puissiez profiter au maximum de votre petite bande et du pays magnifique qui s’offre à vous. Vous trouvez à votre agenda une sortie en kayak au large de Dubrovnik ; une montée en funiculaire sur le mont Srd ; la visite du vieux Korcula et une journée à vélo dans l’île ; des croisières à Mljet, dans l’archipel des Kornati et au parc de Telascica. Vous ne le regretterez pas, et vous organiserez autour vos propres découvertes. Vos résidences permettent toujours aux grands et aux moins grands de jouir des lieux selon les désirs de leur âge. Si chemin faisant un désir non prévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place. Un appoint terrain précieux.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Dubrovnik

Transfert privé. Installation pour deux nuits dans un appartement de la vieille ville. La maison possède encore les citernes médiévales dans lesquelles l’eau de pluie se recueillait ; les aménagements contemporains assurent aux voyageurs confort et autonomie : cuisine et salle de bain sérieusement équipées, salon et espace de nuit agréables. On peut s’organiser au mieux des intérêts de chacun. Le quartier a beaucoup de charme adriatique et n’est pas l’un des moindres agréments de votre maison ragusaine. La formule permet en outre de respecter le rythme familial, dans les impératifs quotidiens, la gestion des imprévus et les sorties découvertes.

JOUR 2

Dubrovnik

Les remparts de Dubrovnik renferment une ville-musée d’une valeur exceptionnelle. On ne manquera pas d’en parcourir à pied le plan régulier. Le couvent des frères mineurs, merveille romane du XIVe siècle, abrite une pharmacie pluri-centenaire. De même époque, la vieille synagogue est la plus ancienne synagogue sépharade encore en activité. La grande fontaine d’Onofrio della Cava (1438), connectée à un aqueduc, marque un net progrès du système municipal d’alimentation en eau par rapport aux citernes de collecte : l’adduction. A quelques mètres de là, se dresse l’émouvante église gothico-Renaissance du Saint-Sauveur, XVIe siècle. Le baroque romain a trouvé dans la cathédrale de l’Assomption de la Vierge (XVIIe-XVIIIe siècle) sa plus belle expression à l’est de l’Adriatique. A ces quelques exemples, il convient d’ajouter tous les plaisirs d’une mer radieuse, et ceux du café turc.
Déjà prévu au programme - Le kayak de mer n’est pas réservé à la baie de Disko (Groenland occidental), on pagaie très bien aussi en Méditerranée. Rendez-vous donc près du fort de Lovrijenac puis, avec un moniteur anglophone, en route pour Lokrum, à quelques centaines de mètres au large, une petite île au charme fou qui porte un dense couvert de lauriers, pins, chênes et cyprès. Ensuite, direction la célèbre Betina spilja, une plage-grotte très curieuse. En chemin, on aura pris un petit en-cas, plongé avec masque et tuba et admiré les remparts de la cité. Le funiculaire de Dubrovnik, l’une des grandes attractions de la ville pendant les vingt dernières années de la Yougoslavie, a repris du service après une longue restauration. Il vous emmène à 400 mètres d’altitude en quatre minutes, avec un panorama splendide à l'arrivée. Boire un verre - de grk pour les parents, de sok pour les enfants - sur le mont Srd à l’heure où le soleil tire ses fusées chromatiques vous fait adopter la Croatie, à moins que ce ne soit elle qui vous adopte...

JOUR 3

Dubrovnik - Korcula

Prise en compte de la voiture de location et route pour Orebic. Traversée en ferry pour Korcula. Installation pour quatre nuits au sud du port, dans un grand hôtel dont l’ampleur rappelle la période yougoslave, et dont le design désigne l’autre rive de l’Adriatique. Volumes épanouis donc, lumineux, terrasses, solarium. Le mobilier relevant d’un modernisme classique. Les chambres ajustent ces éléments à l’usage particulier. Le restaurant sert une cuisine croate et internationale savoureuses. Dehors, une piscine ronde, une très jolie vue sur la ville et la mer, des transats en ordre de bataille ; sur les deux cours de tennis en terre battue, on échange des balles. A trois minutes à pied, plage et sports nautiques.

JOUR 4

Korcula

Déjà prévu au programme - Korcula, berceau de Marco Polo. La visite de la maison de famille de l’homme d’affaires et conseiller de Kubilai Khan (empereur de Chine de la dynastie Yuan, qui régna de 1279 à 1294) s’impose. Bien sûr, elle date plutôt du XVe siècle que du XIIIe et les historiens sont réservés, mais on ne boude pas son plaisir d’imaginer être à la première page du Devisement du monde, le livre qui a lancé la Chine en Europe. Ceinte de remparts, la vieille ville enchante par son pittoresque dalmate. Les façades Renaissance se pressent autour de la cathédrale de pierre blanche ; à l’intérieur de celle-ci, un tableau du Tintoret, Les saints Marc, Jérôme et Bartholomée (1550), orne le maître hôtel, surmonté d’un beau ciborium. Accompagnement par un guide privé francophone.

JOUR 5

Korcula

Déjà prévu au programme - Korcula à vélo. Bicyclettes à disposition pour la journée. Le casque sur la tête, on refait un tour en ville sans doute. Certains jours, une moreska est donnée, danse en costumes avec épées, sur un motif fourni par la Reconquista espagnole et adapté aux conditions croates. Et on file dans la campagne. Des vignes et des oliveraies, bien sûr, mais aussi du maquis et un beau couvert forestier : pins divers, chênes verts, genévriers, parfument l'air. Hors saison, les arbousiers se distinguent par leurs fruits rouges. Une partie du transport de proximité se fait encore sur le dos des ânes et des mules. On en croise qui coltinent avec abnégation des charges imposantes. Les chemins montent et descendent, on pédale ferme, ou on laisse aller la roue libre. De petits villages apparaissent ça et là, qui nourrissent des chèvres, et un cochon par maison. Les chants d’oiseau font à l’ouïe l’équivalent de ce que font les parfums des fleurs à l'odorat. Les mouettes, dont le vent provoque les embardées, appartiennent au décor.

JOUR 6

Korcula

Déjà prévu au programme - Le parc national de Mljet. On y va d’un coup de bateau. Un parc national protège le tiers ouest de l’île. Les bords du Grand et du Petit Lac sont ravissants et paisibles. De nouveau, la promenade met au contact d’une nature idéalement méditerranéenne. A quelques adaptations près : au début du XXe siècle, pour débarrasser Mljet de serpents importuns, les autorités introduisirent des mangoustes indiennes. Ayant bien rempli son office, l’herpestidé a pris ses aises et révélé un gros appétit d’omnivore, que les autorités du début du XXIe siècle tentent de maîtriser. D’autres espèces, comme le cerf, le lièvre ou même le sanglier, vivent aussi dans ces lieux, en toute quiétude.

JOUR 7

Korcula - Split - Zadar

Traversée en ferry pour Split. Route pour Zadar. Installation pour cinq nuits dans un hôtel moderne. Le bâtiment a la forme d'un trident. Autour, jardins, pelouses et deux piscines. Dedans, les appartements sont clairs, meublés avec une élégance légère. On y a une, deux ou trois chambres, un salon avec canapé, une cuisine équipée, une salle de bain, avec douche ou baignoire. Une grande terrasse permet de prendre des repas dehors. Sur place, un bar propose à boire, mais aussi à manger léger (nombreux restaurants dans les hôtels du secteur). Les locataires des appartements ont accès au spa d’un établissement proche : belle gamme de soins, dispensés de façon professionnelle, piscine intérieure, sauna, etc. Le centre nautique, sur la plage proche, et les équipements sportifs invitent à secouer le farniente.

JOURS 8 & 9

Zadar

L’histoire de Zadar n’a pas aligné que des jours heureux, mais à quelque chose de bon les malheurs contribuent et les destructions de la Seconde Guerre mondiale ont permis d’installer de nombreux jardins publics, qui donnent à la petite ville un supplément d'âme. Une météo régulièrement favorable et l’air iodé, des monuments rescapés comme le forum romain, l’église byzantine circulaire Saint-Donat (IXe siècle, consacrée à un évêque diplomate né à Zadar) ou la cathédrale Sainte-Anastasie (XIIe et XIIIe siècles, consacrée à Anastasie d’Illyrie, martyre du IVe siècle), les remparts vénitiens (XVIe siècle), des boutiques de mode en ont fait l’un des lieux clés de la côte dalmate. Dans l’église Saint-Siméon, fondée au Ve siècle, la chasse en cèdre et argent du saint éponyme (homme juste ayant reconnu la messianité de Jésus lors de sa présentation au Temple) est un chef d’œuvre d’orfèvrerie médiévale, inscrit au patrimoine de l’Unesco. L’étonnant orgue marin installé sur la promenade littorale donne à entendre les mouvements de l’eau…

JOUR 10

Zadar

Les 150 kilomètres qui séparent Zadar de Split permettent d’envisager la visite de cette dernière. Le vieux Split a pour origine un seul ensemble monumental : le palais que l’empereur romain Dioclétien fit édifier à la fin du IIIe siècle pour passer sa retraite au pays. On y trouvait des bâtiments d’habitation, un temple de Jupiter, des thermes, des casernes, tout ce qui convenait au standing impérial. L’enceinte du Dioklecijanova palaca rehausse encore aujourd’hui le front de mer. Au Moyen Age, des maisons s’ajoutèrent, à l’intérieur et à l’extérieur, la palais craqua aux jointures et se fit ville. On transforma le mausolée de l’empereur en église chrétienne (avec un campanile du XIIe siècle et un chœur du XVIIe, c’est désormais la cathédrale Saint-Domnius). Les architectes vénitiens vinrent aussi exercer ici leur métier. Plein de recoins donc, de pierres vénérables, de colonnes, d’arcs, de petites places où boire un marasquin et manger des crêpes. A Split, l’histoire ressemble à un jeu de construction.

JOUR 11

Zadar

Déjà prévu au programme - Croisière dans l’archipel des Kornati et le parc naturel de Telascica. Pendant une journée, on va d’île en île dans le parc national, avec un skipper anglophone. Des reliefs karstiques spectaculaires, de nombreux oiseaux marins, des grands dauphins et des tortues caouannes, la navigation provoque à répétition des interjections d’étonnement et d’admiration. Le sud de l’île Dugi Otock et la baie de la Paix constituent le parc naturel de Telascica. Le blanc de hautes falaises, le vert soutenu d’une végétation vivace et le bleu roi de la mer laissent dans l’œil une sensation de plénitude. Au cours de la croisière, lorsque l’endroit semble propice, on se glisse dans l’eau transparente. La baignade, dans ce cadre au rayonnement élémentaire, est délicieuse. A bord, on réalise à quel point la navigation de plaisance sied à l’Adriatique, la composante sans doute la plus civilisée de la Méditerranée.

JOUR 12

Zadar - Split - vol de retour

Route pour l’aéroport de Split et rendu de la voiture. Vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2300€ à 2900€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2500€/personne.
  • Le vol régulier pour Dubrovnik et retour de Split
  • Les taxes aériennes
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Le transfert privé aéroport / hôtel à Dubrovnik
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie A/C
  • Les liaisons maritimes
  • Les 2 nuits à Dubrovnik, en appartement, logement seul
  • La demi-journée de kayak de mer ; la sortie funiculaire et cocktail sunset
  • Les 4 nuits à Korcula, en chambre famille, avec petits déjeuners
  • Korcula berceau de Marco Polo en privé ; Korcula à vélo ; le billet pour le parc national de Mljet
  • Les 5 nuits à Zadar, en appartement, logement seul
  • Les parcs de Kornati et Telascica en privé
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1443992
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Croatie