Vous aimerez
  • Esprit bohème à Rio, architecture coloniale à Paraty, culture métisse à Salvador : trois visages du Brésil
  • Ancienne fazenda à Santa Teresa, demeure bahianaise dans le Pelourinho : des étapes de charme au cœur des villes
  • Jouer les Robinsons sur l’île de Boipeba : vie douce et sable blanc
  • Rio by night, cours de percussions, Salvador sur les traces de Jorge Amado : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Brésil 01 84 17 21 65

UN BRÉSIL ENCHANTEUR

Rio, c’est un mythe. Rio, c’est le Pain de Sucre, c’est le Christ rédempteur, bras déployés sur le promontoire du Corcovado, face à la plus belle baie du monde. Rio, c’est une plage. C’est le bikini. C’est la bossa nova, le futebol. C’est le Carnaval. Et sur la colline de Santa Teresa, élue par réalisateurs, compositeurs, écrivains, peintres, Rio c’est un refuge d’artistes – maisons au faste européen décadent, terrasses à l'ombre des grands bananiers, et cachet bohème. Paraty, dans l’anse d’une baie découpée face à l’Atlantique, une ville blanche baignée de lumière, une architecture portugaise préservée – posadas aux murs blanchis, aux lourdes portes de bois peintes de couleurs vives,
qui dissimulent des patios d’orchidées, de bougainvilliers et de fougères avec alentour, des eaux transparentes, un entrelacs d’îles, des plages de sable blanc désertes, accessibles seulement en bateau, et la forêt tropicale qui tombe droit dans l’océan. Salvador de Bahia, de son nom complet Sao Salvador de Bahia de Todos los Santos, la plus africaine des villes du Brésil, fusionne les cultures noire et portugaise, et métisse jusqu’aux croyances. Une ville sanctuaire aux 365 églises, une pour chaque jour de l’année : cathédrales baroques ou basiliques bleues et blanches, qui accueillent les messes candomblé faites aux orichas. Au large de Salvador, sur l’île de Boipeba, la première impression est celle d’une île vierge – 20 km de plage immaculée, de mangroves, de cocoteraies : elle n’est pas déserte, mais Boipeba, est un Eden préservé par ses habitants. Le cœur de l’agitation est à Velha Boipeba, le plus peuplé de ses quatre villages – un millier d’habitants et quelques maisons aux couleurs fanées par un soleil de plomb – pas de voitures, mais des mules qui tractent des carrioles chargées de noix de coco ou des filets de pêche.

VOTRE VOYAGE

A Rio, vous vous installez dans une ancienne fazenda, dans laquelle on cultivait le café au 19ème siècle, à l’abri des regards, au cœur d’un jardin luxuriant, planté de manguiers et de palmiers, peuplé de petits singes qui vont et viennent. Une adresse de grand charme, où l’art naïf côtoie l’artisanat traditionnel. A Paraty, vous posez vos valises dans une maison marchande datant du XVIIIe siècle, dont les cinq chambres au large parquet de bois exotique sont meublées de mobilier ancien portugais et brésilien. A Salvador, nous vous accueillons à la Villa Bahia, notre maison Voyageurs du Monde dans le Pelourinho : à deux pas de la plus belle des églises baroques, Sao Francisco, un refuge de calme et de fraîcheur, idéal pour découvrir la ville bouillonnante. Et sur l’île de Boipeba, vous vous installez, entre mer et mangrove, dans une maison de bois aux teintes pastel, face à la mer. Le must : le petit-déjeuner se commande en ouvrant ses volets, et est servi dans un grand panier sur la terrasse. Côté logistique – A Rio, vous avez rendez-vous avec un carioca, qui vous emmène découvrir Rio la nuit : rooftops d’Ipanema, bars electro du quartier alternatif de Botafogo – « BotaSoho » – ou clubs de choro de Lapa, c’est selon vos envies ! Nous avons également inscrit à votre agenda la visite privée du village colonial de Paraty, et une journée de randonnée jusqu’au village indien de Ponta Negra, où les Caiçaras vivent toujours de la pêche. A Salvador, vous vous initiez aux percussions, avant de visiter la ville sur les traces du grand écrivain Jorge Amado. Et tout au long de votre voyage, vous disposez des coordonnées de notre concierge francophone sur place, joignable à tout moment.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Rio de Janeiro

A l’arrivée à Rio, transfert privé dans le quartier de Santa Teresa, posé sur sa colline. On aime son cachet bohème, ses terrasses à l'ombre des bananiers, ses maisons au faste européen décadent, ses tables convoitées... Installation pour 3 nuits dans une ancienne fazenda, dans laquelle on cultivait le café au XIXe siècle, rénovée pour devenir un des plus luxueux hôtels du quartier. A l’abri des regards, dans un beau jardin, le temps s’étire entre piscine et spa. Les chambres, à la déco tropicale chic, sont vastes et très claires, le ciment, la chaux, l’ardoise se conjuguent au mobilier design brésilien contemporain. Du hamac sur votre terrasse, vous surplombez Rio et sa baie. Et dans tous les espaces, de l’artisanat traditionnel et des œuvres d’art mélangent création contemporaine et art naïf. Le restaurant gastronomique propose l’une des meilleures tables de la ville.

JOURS 2 & 3

Rio de Janeiro

A voir, à faire - Visiter le Museu de Arte Moderna, édifié en 1960 par Alfonso Eduardo Reidy, d’une modernité absolue, pour son architecture parfaite - faire emplette d’un bikini chez Bumbum (se vêtir peu, mais bien) - chiller sur Ipanema - évaluer les tendances de l’art contemporain à la galerie Anita Schwartz - voir le stade de Maracana et l’immense cône de béton de la cathédrale Sao Sebastiao, deux temples cariocas - sacrifier au churrasco et à la feijoada - faire du shopping dans le quartier bohème de Lapa : les maisons portugaises aux couleurs délavées se réinventent en friperies, boutiques vintage et galeries d’antiquaires, où l’on chine du splendide mobilier brésilien années 50 - siroter un jus de fruits d'Amazonie dans la fraîcheur d'une arrière cour de Leblon, après un après-midi shopping.
A votre agenda - Vous avez rendez-vous avec un carioca francophone, qui vous emmène avec lui découvrir ses bars préférés, pour vivre Rio by night, et dépenser votre énergie résiduelle sur les rooftops d’Ipanema, dans les bars branchés à Leblon, les bars electro du quartier alternatif de Botafogo – surnommé par certains BotaSoho, ou dans les clubs de samba, ou choro de Lapa, cœur bohême de Rio.

JOUR 4

Rio - Paraty

Transfert en voiture privée avec chauffeur pour Paraty. Installation au coeur du quartier historique, dans une ancienne maison marchande datant du XVIIIe siècle, dont les cinq chambres au large parquet de bois exotique sont meublées de mobilier ancien portugais et brésilien.

JOUR 5

Paraty

Fondée juste avant l’an 1700, Paraty doit son existence à la découverte d’or et de diamants par les « bandeirantes » dans son arrière-pays, sur les collines et les ruisseaux du Minas-Gerais voisin. Avec la déclaration d’indépendance du Brésil, en 1822, qui mit fin aux exportations d’or, la ville tomba dans l’oubli, sans même un accès par route carrossable jusqu’aux années 1950 - seuls la mer, les pistes et les sentiers enchevêtrés en permettaient l’accès. Un isolement qui a constitué une chance pour la ville, qui a conservé intacts les maisons et monument baroques édifiées pendant la période coloniale.
A votre agenda - Une balade à pied dans Paraty. Le long de ses ruelles pavées de grandes pierres portugaises, des alignements de maisons colorées sans étages, aux patios luxuriants de bougainvilliers et palmiers. Et quatre églises baroques, dont la belle Santa Rita, réservée autrefois aux mulâtres affranchis, et posée sur une place face à la mer. Vous visitez aussi le Forte Defensor Perpetuo, édifié sur une colline dominant la mer, pour protéger Paraty des pirates, et qui abrite aujourd’hui un centre d’art et de traditions populaires.

JOUR 6

Paraty

Déjà prévue - Une randonnée à Ponta Negra. On ne peut envisager de séjour à Paraty sans partir à la découverte de son littoral : une myriade d’îles dans une baie protégée des vents dominants, et des centaines de plages désertes, telles que les premiers navigateurs portugais les découvrirent. Vous rejoignez Ponta Negra, dans réserve de Juantinga en bateau. 300 indiens Caiçaras vivent dans ce petit village posé sur une crique, quelques maisons bordées de part et d’autre de la dense forêt tropicale et de sable blond. Ici, tout le monde vit de la pêche dans le plus grand respect de la nature. En fin d’après-midi, il faut observer au large de la crique les pêcheurs qui remontent leur immense filet chargé de poissons à la force des bras.

JOUR 7

PARATY - RIO - SALVADOR

Transfert en voiture privée avec chauffeur pour l’aéroport de Rio et vol pour Salvador de Bahia. Transfert privé au cœur du Pelourinho et installation pour 3 nuits à la Villa Bahia, qui réunit deux maisons d’époque coloniale en un hôtel à la sophistication discrète. Les chambres évoquent par leur mobilier, la palette de couleurs, des atmosphères différenciées, la dispersion du Portugal à travers le monde, tout en restant pleinement brésiliennes. Ici, le confort est aussi l’effet d’une gestion durable et d’une insertion équilibrée dans le contexte immédiat. Au restaurant, le chef pratique avec brio une cuisine qui réunit les deux côtés de l’Atlantique, la France et le Brésil. Deux frais patios permettent de se détendre en sirotant une caipirinha. Dans le bassin, un privilège dans le quartier, on se délasse avec délice. Sur la terrasse, un panorama émouvant des toits et des clochers de la vieille ville. Et lorsque, au matin, on ouvre les fenêtres sur la façade de Sao Francisco, sur les murs colorés des maisons anciennes bordant la place, et lorsqu’un air de samba de angola monte doucement, on y est : au cœur de l’âme du Brésil.

JOUR 8

SALVADOR DE BAHIA

Sao Salvador da Bahia de Todos os Santos, fondée en 1549, fut la première capitale du Brésil. Elle se divise en deux ; la ville haute et la ville basse. La ville basse longe le golfe, avec le port, le Mercado Modelo, dans le vieil édifice des douanes, et la cathédrale de la Transfiguration. Et les belles demeures au pied de la montagne, le long de rues étriquées, en pente raide, aux façades d'azulejos, aux escaliers étroits, les estaminets du vieux quartier de Ribeira. D’énormes ascenseurs - le Lacerda et le Tabuao - et des funiculaires, relient la ville basse à la ville haute, où, à flanc de colline, se niche l’entrelacs de ruelles escarpées du Pelourinho. Vastes maisons à étage, qui alignent leurs façades roses, bleues ou ocre, et où brillent des parquets à larges lames de jacaranda, et quelques-uns des chefs-d’oeuvre du baroque brésilien : la cathédrale, l’église Sao Francisco, plus vaste église jésuite du pays, achevée en 1723, habillée de sculptures enluminées d’or, avec son cloître adouci d’azulejos. Et partout, des terreiros de candomblés, et des casas-de-santo, où règnent les orichas.
A faire, à vivre - Déambuler dans les ruelles du Pelourinho pour vivre au rythme bahianais, cool - s’essayer à la capoeira - goûter aux plaisirs d’un balnéaire tropical côté plages - visiter le théâtre Vila Velha, un des plus beaux lieux de Bahia, où Caetano Veloso, Maria Bethania, Gilberto Gil ont débuté dans les années 60 - déjeuner sur le pouce d’acarajes, « boules de feu », beignets de haricots blancs et de crevettes, frits à l’huile de palme, classés patrimoine immatériel du Brésil, achetés à une Bahianaise vêtue de dentelles blanches - assister à une cérémonie candomblé dans une église catholique - siroter une cachaça, eau-de-vie de canne à sucre.
A ne pas manquer : la fondation Pierre Verger. L’ethnologue et photographe français, né en 1902, s’est installé à Salvador de Bahia en 1946 pour ne plus la quitter. Il y découvre une culture influencée par l’héritage des descendants d’esclaves africains, et entreprend de documenter les différents aspects de la culture afro-brésilienne, et notamment le candomblé, religion qui assimile des croyances animistes d’origine africaine à des influences indigènes et catholiques, et vénère les orichas, divinités liées aux éléments naturels. La fondation expose les photographies de Pierre Verger, dans la maison dans laquelle il vécut jusqu’à sa mort en 1996.
Déjà prévu - Un cours de percussions en privé. Des rythmes qui font partie du quotidien de chaque bahianais et qui sont au centre de la vie sociale - pour se mettre immédiatement dans l’ambiance.

JOUR 9

SALVADOR DE BAHIA

A votre agenda - La visite du Bahia de Jorge Amado. 35 romans et nouvelles, du théâtre, de la poésie, quelque 30 millions d’exemplaires vendus au Brésil, et des adaptations pour le cinéma et les telenovelas : Jorge Amado, « Jorge », comme tout le monde l’appelle ici, est l’écrivain le plus populaire du pays. Il est le premier écrivain brésilien à avoir pris pour héros un Noir (dès son premier livre « Bahia de tous les Saints », écrit en 1935), tout au long de son œuvre, il décrira, à contre-courant, la richesse du grand métissage brésilien. « On peut parcourir tous les chemins du monde, jamais on ne trouvera une ville aussi riche en histoire, en lyrisme, en pittoresque et en poésie profonde », disait-il de sa ville. A votre programme, une immersion dans l’univers du grand écrivain, avec la visite de la maison où il vécut avec sa deuxième épouse Zélia, et leur famille ; puis la visite d’une maison de Yemanjà, oricha de la mer, des poissons et des naufrages - Jorge Amado fut un des premiers à réhabiliter la religion du candomblé méprisée par les élites.

JOUR 10

SALVADOR - BOIPEBA

Transfert privé de Salvador à Valença et traversée en bateau rapide vers l’île de Boipeba, dans l'archipel de Tinharé, entre mer et mangrove. Installation pour 4 nuits dans un refuge intimiste : quatre maisons de bois aux teintes pastel, face à la mer entre forêt dense et sable blanc (c’est tout, et c’est tant mieux !). Une adresse de charme dans un cadre digne des plus belles cartes postales, tenue par la chaleureuse (et francophone) Chris, une mine d’informations qui tient à faire découvrir à ses hôtes le meilleur de son île.

JOURS 11 à 13

BOIPEBA

Trois jours sur une île presque déserte aux allures de bout du monde. Une forêt dense, la "Mata Atlantica", entourée de plages ourlées de cocotiers à perte de vue et de récifs coralliens. Ici point de route ni de voitures, mais la douceur de vivre et celle de la brise marine pour accompagner la sieste au hamac. Boipeba est un Eden bordé par 20 km de mangroves et de plages de sable blanc.
A faire, à vivre - Explorer les piscines naturelles, refuges pour les poissons multicolores, les langoustes et les oursins ; la forêt dense et la mangrove - se régaler d’huîtres sur un ponton flottant - caboter vers l'île de Cairú où repose l'un des plus vieux monastères du Brésil - enfiler masque et tuba pour nager avec les poissons tropicaux.

JOURS 14 & 15

BOIPEBA – SALVADOR - VOL RETOUR

Transfert privé à l’aéroport et vol international retour. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Salvador historique à travers le Pelourinho

Une balade urbaine pour les adeptes d'histoire, d'architecture et d'églises coloniales, pour décrypter le passé de la première capitale du Brésil à travers la découverte du Pelourinho, le plus grand ensemble architectural colonial baroque à l'âme africaine : chaque place porte un nom évocateur, chaque église tient son influence, chaque rue fait écho à une tradition. Une visite qui nous replonge dans une époque lointaine : celle de la canne à sucre, de l'âge d'or du Portugal et de son rayonnement sur le monde.
En option - A la demi-journée, avec guide francophone privé

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4600€ à 5800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5000€/personne.
  • Le transport aérien international sur compagnie régulière
  • Le vol intérieur Rio/Salvador
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès aux salons business Air France à Roissy 2 E, pour les départs depuis Paris
  • Les transferts privés aéroports/hôtels/aéroports
  • Le transfert aller-retour Rio/Paraty en voiture privée avec chauffeur
  • Le transfert Salvador/Boipeba/Salvador en voiture privée et bateau
  • Les 3 nuits à Rio, en chambre supérieure double et petits-déjeuners inclus
  • Les 3 nuits à Paraty, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • Les 3 nuits à la Villa Bahia à Salvador, en chambre supérieure double et petits-déjeuners inclus
  • Les 4 nuits à Boipeba, en bungalow double et petits-déjeuners inclus
  • La découverte de Rio by night dans les pas d’un carioca francophone
  • La découverte du village colonial de Paraty, avec un guide francophone privé
  • La journée de randonnée à Ponta Negra, les transferts en voiture et bateau privés, avec guide francophone privé
  • Le cours privé de percussions à Salvador
  • La demi-journée de visite de Salvador dans les pas de Jorge Amado, avec un guide francophone privé
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1460022
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure