Vous aimerez
  • Partir en Afrique d'avril à octobre et y trouver un climat doux, malgré l'hiver austral
  • Découvrir le jazz de Joburg, les Big Five, le littoral sauvage de l’océan Indien
  • Joburg de Mandela, safaris, rhino tracking, croisière à Santa Lucia, déjà prévu !
  • Hôtels choisis, salon Air France à Roissy, voitures et GPS, téléphone sud-africain, concierge sur place, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Afrique du Sud 01 84 17 57 32

L’Afrique du Sud, côte est

L’hiver là-bas, c’est d’avril à septembre/octobre. On ne va pas trop au sud, pluvieux, ni trop au nord, frais. On va sur la côte est, où l’océan Indien resplendit sous la lumière. Mais, d’abord, ce sera Johannesburg et les grandes figures de Gandhi et Mandela. Des quartiers diablement tendance aussi. Ensuite, safari, bien sûr. Dans la réserve, un peu hors des grandes pistes, de Nambiti, du côté de Ladysmith. Big Five et art de vivre à la française. A Pongola, Zoulouland, une autre atmosphère, mais une faune tout aussi belle où les rhinocéros jouent les patrons. Après quatre journées de savane, il est temps de répondre à l’appel de la côte. Santa Lucia e
st un système lacustre littoral dont la faune et la flore sont d’une grande richesse : mangroves, prairies humides, hippopotames, oiseaux en pagaille. Un peu plus au nord, c’est le Maputaland, des plages sauvages et des récifs de corail intacts. Là-bas, on est naturellement amphibie. Pour finir, une adresse mythique à Durban. L’océan en majesté. L’Afrique du Sud en hiver n’est pas une Afrique du Sud amoindrie, ou chiche. C’est un pays magnifique et doux, qui aligne les paysages à grand spectacle, dont les réserves sont pleines d’une vie généreuse, où les ciels sont vastes. Et c’est peut-être en cette saison que le rite du braai est le plus réjouissant.

Votre voyage

A Durban, vous descendez à l’hôtel où Albert II de Monaco et Charlene Wittstock ont passé leur lune de miel. Ils ne couchent pas n’importe où le prince et la princesse ! On vous gâte. D’autant que les étapes qui ont précédé ne sont pas en reste. A Johannesburg, c’est la maison de Gandhi qui vous accueille, rien moins. Dans la réserve de Nambiti, des compatriotes ont ouvert un lodge French touch bien séduisant. A Pongola, retour aux rites britanniques et au thé. Au sud et au nord de l’iSimangaliso Wetland Park, vos hôtels respirent la nature. A Mabibi, dans le Maputaland, le Thonga Beach Lodge vous donne de l’océan Indien une vision édénique. C’est au volant que vous allez d’une étape à l’autre. Pour que les trajets ne soient pas une épreuve, vous êtes doté d’un SUV : efficace et confortable, climatisé, ce véhicule est une excellente solution au problème de la distance. Comme, par ailleurs, les chaussées sont bonnes, les liaisons se font aisément. Et les paysages traversés paient largement le temps de route. Visite de Johannesburg dans les pas de Mandela, safaris, balade à vélo, nous avons inscrit quelques petites choses à votre agenda. Elles nous ont paru indispensables à vos plaisirs. Et peut-être auriez vous manqué de suivre la piste des rhino à Pongola. Ce qui aurait été grand dommage. En cas de contretemps, d’une idée à réaliser, d’une question à poser, vous disposez des coordonnées de notre concierge sur place : l’imprévu est sa vocation.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Johannesburg

JOUR 2

Johannesburg

Accueil à la descente d’avion et assistance aux formalités. Nuit à la Satyagraha House. La maison d’Orchards, dans laquelle Gandhi a vécu entre 1908 et 1911, est désormais un musée à lui consacré et une maison d’hôtes attentive à restituer les principes dont se nourrissait le développement du futur Mahatma. Les chambres d’une lumineuse simplicité (deux d’entre elles donnent directement dans la partie musée), confortables sans être émollientes, une cuisine végétarienne savoureuse et reconstituante, le Kraal historique d’Hermann Kallenbach et le bâtiment contemporain de Rocco Bosman, actualisent à leur manière l’esprit d’ouverture et de paix qui a porté l’une des grandes épopées politiques du XXe siècle.
Déjà prévu au programme - A la découverte du Joburg de Mandela. On passe par Soweto, le township de la lutte anti-apartheid, aujourd’hui débordant d’énergie positive ; on voit là le mémorial Hector Pieterson, écolier noir tué par la police en 1976 - la photo que prit alors Sam Nzima est aussi emblématique que celle de la fillette au napalm que Nick Ut fit au Vietnam. On entre au musée de l’apartheid…

JOUR 3

Johannesburg - Ladysmith

Prise en compte de la voiture de location et route pour Ladysmith. Installation pour deux nuits au nord-est de la réserve privée de Nambiti. Le lodge, établi au flanc d’une haute colline, domine la vallée de la rivière Sunday. De la terrasse dont chacune des cinq suites est dotée, la vue sur le bush est époustouflante. Avec leur chaume gris, les bâtiments sont d’une élégante discrétion, bien intégrés à leur cadre naturel. La décoration utilise les motifs traditionnels africains avec un sens graphique très sûr. Dans les chambres, une literie exemplaire et le frémissement vaporeux des voilages blancs ; salle d’eau intérieur/extérieur voluptueuse. La piscine à débordement tire le meilleur parti de l’altitude à laquelle elle se situe. La nationalité des propriétaires se retrouve dans le soin français apporté aux repas, même - et surtout - lorsqu’ils sont pris dans le boma, la bassecour traditionnelle. Au spa, les cosmétiques ont de la branche, puisqu’ils sont siglés maison Payot. Bref, on n’est pas tout à fait dans le style britannique dominant.

JOUR 4

Ladysmith

Déjà prévu au programme - Safari. Tôt le matin, et en fin d’après-midi, on embarque dans des véhicules aménagés en compagnie d’un ranger francophone. Celui-ci connaît parfaitement les lieux, fait une exégèse circonstanciée des traces laissées par les animaux et conduit ses Daktari d’un jour à coup sûr. La richesse faunistique de la réserve permet d’envisager sérieusement le grand chelem concernant les Big Five : éléphant, buffle, lion, léopard, rhinocéros. Nambiti est aussi l’un des parcs sud-africains où le guépard s’observe le mieux. Ce coureur fluide est l’une des plus belles choses qui se puissent observer dans la savane.
Outre les safaris classiques, il est possible de pêcher à la mouche ou de randonner à VTT dans la réserve. Le massif du Drakensberg est, quant à lui, propice à la pratique du rafting ou de l’équitation.

JOUR 5

Ladysmith - Pongola

Route pour la réserve privée de Pongola, KwaZulu-Natal. Installation pour deux nuits au White Elephant Safari Lodge, entre les monts Lebombo et le lac Jozini. La décoration renvoie à l’art de vivre le safari à la grande époque. Les aménagements techniques ajoutant le confort d’aujourd’hui. Dans les chambres, vastes moustiquaires, chaises cannées, étoffes imprimées, ventilateurs, etc. Salles de bain intérieur/extérieur. La véranda elle aussi est un espace mixte, ou l’on paresse, ou l’on prend ses repas. Lesquels contribuent, matin et soir, en passant par l’afternoon tea de rigueur, à la bonne atmosphère de la maison. Pour la détente et la bonne humeur, la piscine est un autre élément clé.

JOUR 6

Pongola

Déjà prévu au programme - Rhino tracking. Le rhinocéros noir (Diceros bicornis) étant abondant dans le secteur, les rangers du lodge sont passés maîtres dans son approche à pied. Vous avez le privilège de partir avec eux et de voir de près cet animal impressionnant. Les choses se situent entre giclée d’adrénaline et émerveillement d’être là.

JOUR 7

Pongola - Santa Lucia

Route pour Santa Lucia. Installation pour deux nuits au sud du lac-estuaire Santa Lucia, dans l’iSimangaliso Wetland Park, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Après la tonalité plutôt vintage des adresses précédentes, surprise ! L’hôtel Serene Estate assume ensemble minimalisme contemporain et accent zoulou. Dans les chambres, ce qu’il faut : lignes pures et détails suggestifs, climatisation. La vôtre donne sur le jardin. Les salles de bain sont un éloge de la netteté. La piscine d’eau de mer permet de nager vraiment. On prend le petit déjeuner dans la salle à manger, les autres repas en ville. Des terrasses, on a vue sur le parc. L’observation animalière commence là : antilopes, singes, oiseaux...

JOUR 8

Santa Lucia

Déjà prévu au programme - Croisière sur l’estuaire. On embarque dès potron-minet sur un bateau aménagé, en compagnie d’un guide privé anglophone. A bord, café croissants, ce qui n’est pas banal sur la côte des Eléphants. Le long des berges, mangrove et marécages alternent. A cette heure, les chances de rencontrer des hippopotames et des crocodiles du Nil sont excellentes. Le Pygargue vocifère et le Héron Goliath sont en chasse eux aussi. Pendant la journée, balade à vélo dans le parc, toujours avec un guide privé. Tout en pédalant, on se donne sur le lac et l’océan de magnifiques perspectives. Le safari nocturne permet d’aller, un peu plus tard, à la rencontre des reptiles. Des caméléons en particulier : Chamaeleo dilepsis est commun, Bradypodion setaroi est plus rare et ne se trouve qu’ici… Ces animaux sont actifs la nuit et la sortie avec des guides naturalistes qualifiés est une occasion unique de les voir dans leur environnement naturel.

JOUR 9

Santa Lucia - Maputaland

Route pour le Maputaland. Installation pour trois nuits au nord d’iSimangaliso Wetland Park. Le lodge est dissimulé, à peine en retrait de la plage, sous la végétation des dunes. Ce qui n’empêche pas votre chambre de vous offrir une vue à perte de vue sur l’océan Indien. Le secteur de Mabibi est l’un des plus sauvages et des mieux préservés du littoral africain. Matériaux naturels, structures légères, empreinte réduite, Thonga Beach Lodge respecte et l’environnement et ses hôtes. On y est bien, traité avec disponibilité et compétence, avec aussi une décontraction avenante. Les chambres sont parfaites dans leur simplicité. Confortables, par l’équipement, mais aussi par une conception juste. Les parties communes sont accueillantes et ouvertes. On se rafraîchit dans la piscine, on sirote devant la cheminée, on s’étonne que les repas soient si bons dans cette solitude. C’est qu’il ne fallait pas dégrader les sensations. L’harmonie était impérative.

JOURS 10 & 11

Maputaland

La richesse florale et faunistique du parc l’a fait classer World Heritage Site par l’Unesco. Pour compléter le quintette des gros, les lions ont été récemment réintroduits dans le domaine protégé. Les zones humides nourrissent de nombreux hippopotames et des crocodiles du Nil, des oiseaux à foison. A quelques enjambées du lodge, la longue plage de sable blanc sur l’océan Indien est splendide, libre, émouvante. On va faire de la plongée et du snorkeling sur les coraux. La petite bande habituelle et multicolore des poissons de récif n’est pas seule à profiter des lieux : tortue caouane, tortue luth, mérou patate, requin baleine, grand dauphin, sont réguliers. Et la baleine à bosse fraie dans ces parages de mi-mai à décembre.

JOUR 12

Maputaland - Durban

Route pour Durban. Nuit à Umhlanga, devant le phare (1954). C’est la portion la plus posh du front de mer. The Oyster Box est une institution : esquissé en 1869, il devient un établissement dans le vent dans les années 1930. Un hôtel comme, peut-être, on n’en fait plus. Dépassionné désormais, l’aspect colonial appartient au patrimoine esthétique sud-africain. On en jouit sans scrupule, comme de la vue superlative sur l’océan Indien. Les chambres sont au diapason de l’esprit maison ; les parties communes, d’un confort inaltérable. Côté restauration, relevons une très belle cave, une table gastronomique à l’honneur de Durban, les meilleurs currys du pays et un afternoon tea somptueux, tout bonnement. Les salles à manger sont top mais, la terrasse ! Quoi d’autre… La piscine est épatante et le spa à apprendre le bien-être aux bienheureux - le hammam, en particulier, est l’antichambre de la béatitude. Et c’est le dernier jour ? What a pity… Another drop of tea, please…

JOUR 13

Durban - vol de retour

Rendu de la voiture à l’aéroport et vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4000€ à 5000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4300€/personne.
  • Le transport aérien international et domestique sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France de l’aéroport Charles de Gaulle
  • L’accueil et l’assistance formalités à l’aéroport de Johannesburg
  • A l’arrivée, transfert privé aéroport-hôtel, avec chauffeur francophone
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie A
  • La nuit à Johannesburg, à la Satyagraha House, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La visite Joburg de Mandela
  • Les 2 nuits à Ladysmith, au Esiweni Safari Lodge, en suite double et pension complète, safaris
  • Les 2 nuits à Pongola, au White Elephant Safari Lodge, en bungalow double et pension complète, safaris
  • Les 2 nuits à Santa Lucia, au Serene Estate, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La croisière sur l’estuaire, Santa Lucia à vélo, le safari nocturne
  • Les 3 nuits dans le Maputaland, au Thonga Beach Lodge, en chambre double vue océan et pension complète
  • La nuit à Durban, à The Oyster Box, en chambre double vue océan, avec petit déjeuner
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Un téléphone portable local à disposition
  • Réf: 1361219
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Afrique du Sud