10 parcs nationaux américains pour en prendre plein la vue – Le Mag Voyageurs

10 parcs nationaux américains pour en prendre plein la vue

10 parcs nationaux américains pour en prendre plein la vue

Troisième plus grand pays de la planète, les Etats-Unis abritent des paysages et une biodiversité exceptionnels. Entre Pacifique et Atlantique se succèdent des plateaux désertiques ponctués de lacs craquelés, des chaînes de montagnes majestueuses qui frôlent le ciel, des prairies vallonnées peuplées de millions de bisons, des forêts vierges tropicales, des zones volcaniques pour certaines actives, de la toundra polaire... Les plus belles merveilles du pays sont protégées par le National Park Service (le NPS, qui a célébré son centenaire en 2016), qui garantit ainsi la préservation d’une étonnante variété d’espèces sauvages, faune et flore. Zoom sur 10 de ces merveilles naturelles, disséminées à travers le pays.

 

1

YOSEMITE

CALIFORNIE

Le célèbre écrivain, naturaliste et défenseur de l’environnement John Muir qualifiait le parc de Yosemite de « temple de la nature ». Une appellation qui prend toute sa mesure lorsque l’on contemple les chutes de Yosemite (les cascades les plus hautes d’Amérique du Nord) ou les colonnes monolithiques de granite tel El Capitan... Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, le parc de Yosemite recèle en effet des paysages alpins, des dômes de granite spectaculaires, des falaises grandioses, des lacs, rivières et cascades majestueuses, des forêts de séquoias géants et des centaines d'espèces d'oiseaux et de mammifères, dont l’ours brun, emblème du parc.

 

Tips

 Les chutes d’eau de la vallée de Yosemite atteignent leur plus haut débit à la fin du printemps, une période moins fréquentée qu’en été.

 

2

GRAND CANYON

ARIZONA

1600 m de profondeur, près de 30 km de large et plus de 440 km de long : la démesure du Grand Canyon déconcerte autant qu’elle suscite l’émerveillement. Ce phénomène géologique exceptionnel qui s’étend le long de la rivière Colorado est sans doute le site le plus connu de l’Ouest américain, et est lui aussi inscrit à l’UNESCO. Certains resteront ébahis en contemplant la faille depuis ses bords, tandis que d’autres entreprendront la descente à pied jusqu’au fleuve. D’autres, enfin, pourront opter pour un survol en hélicoptère : après quelques minutes au-dessus des pinèdes, on plonge littéralement dans le vide, au cœur de l'immensité du Grand Canyon.

Tips

Pour échapper aux foules, on peut visiter la North Rim - la rive nord - du canyon, fréquentée par seulement 10 % des visiteurs et ouverte de mi-mai à mi-octobre.

 

3

REDWOOD

CALIFORNIE

Les plus grands arbres du monde poussent dans les brumes de la côte nord de la Californie : les séquoias géants (Sequoia semperviren). Sur les territoires du parc de Redwood, les séquoias peuvent atteindre jusqu’à 115 m de hauteur (soit dépasser la Statue de la Liberté) pour une base de 7 mètres, et vivre près de 2 000 ans. Classé à l’UNESCO depuis 1980, le parc de Redwood constitue également l’habitat d’une faune rare : lion de mer, aigle chauve, pélican brun...

Tips

 Un permis gratuit permet de visiter le petit bois caché de Tall Trees Grove - à récupérer au Visitor Center Thomas H Kuchel, sur la Highway 101. 

 

4

DENALI-McKINLEY

ALASKA

Le nom Denali signifie « celui qui est haut » en langue amérindienne athapascane. Et pour cause, le mont Denali (ou McKinley) n’est autre que le plus haut sommet d’Amérique du Nord, avec ses 6194 m d’altitude. Au sud du cercle polaire arctique, le parc national déploie ses immensités glaciaires recouvertes de toundra, taïga, lacs et vallées profondes, et peuplées de grizzlis, caribous, élans, marmottes et nombre d’oiseaux. Chaque année, plus d’un millier de personnes tente l’ascension du mont McKinley - qui est en fait plus haut que l’Everest si on le mesure depuis sa base. 

Tips

 Pour voir le Denali d’en haut, des visites aériennes sont proposées au départ de la ville de Talkeetna, à environ 240 km du sud du parc national (accessible en train).

 

5

NIAGARA FALLS

NEW YORK (FRONTIÈRE CANADIENNE)

Les chutes du Niagara sont en fait constituées d’un ensemble de trois cascades - Horseshoe Falls, American Falls et Bridal Veil Falls - situées sur la rivière Niagara, à la frontière entre les Etats-Unis (Etat de New York) et le Canada (Ontario). Si elles ne sont pas les plus hautes des Etats-Unis, elles comptent néanmoins parmi les chutes les plus puissantes au monde, avec un débit dépassant les 2 millions de litres/seconde. La balade à bord du bateau Maid of the Mist permet d’approcher les chutes jusqu’à sentir les fines gouttelettes de leurs embruns.

Tips

 Le côté canadien est réputé pour être plus spectaculaire que son homologue américain. Ne pas oublier son passeport donc, pour pouvoir passer d’un pays à l’autre.

 

6

YELLOWSTONE

WYOMING

Le Yellowstone est le parc national le plus ancien des Etats-Unis ; une véritable merveille tant au niveau géologique que pour la faune qu’il abrite. A peine entré dans le parc - lui aussi classé à l’UNESCO -, on est assailli par la vision de cette forêt pétrifiée depuis un incendie qui nous fait pénétrer dans un autre monde abritant la plus grande concentration de phénomènes géothermiques sur Terre. Geysers, fumerolles, coulées de lave, rivières et chutes d'eau spectaculaires sont le théâtre d'une biodiversité unique et d'une faune incroyable : ours noirs, grizzlis, coyotes, loups, élans et troupeaux de bisons semblant surgir de la brume.

Tips

 Pour éviter les hordes de touristes estivales, on peut opter pour une visite du parc au début de l’automne. Il faut alors se préparer à températures nocturnes en-dessous de 0°C et à d’éventuelles chutes de neige.

 

7

MAMMOTH CAVE

KENTUCKY

Au cœur du pays, le parc de Mammoth Cave abrite le plus vaste réseau naturel de grottes et galeries souterraines au monde. A ce jour, près de 560 km de cavernes ont été explorés, dans un labyrinthe calcaire sculpté par des cours d’eau souterrains, dévoilant stalactites aux formes étranges, stalagmites et impressionnantes formations spéléothèmes. Les spécialistes estiment que plus du double reste encore méconnu. Le parc, classé à l’UNESCO, abrite une flore et une faune variées, dont plusieurs espèces menacées.

Tips

La température moyenne des grottes avoisine les 12°C, bien penser à se munir de vêtements chauds.

 

8

ACADIA

MAINE

Il est le seul parc national du nord-est des Etats-Unis, préservant l'île des Monts Déserts, l’Isle au Haut et une partie de la péninsule de Shoodic. Sur quelque 17 500 hectares, le parc Acadia alterne ainsi entre îles, rochers et côtes, et abrite une faune très riche. On peut y entreprendre l’ascension du Mont Cadillac (446 m), le plus haut du littoral Atlantique, et s’imaginer être la première personne des Etats-Unis à voir le lever du soleil depuis son sommet. Le parc offre un cadre féérique et encore plus à l’automne, avec son spectacle de couleurs ocre, ses paysages balayés par les vents et ses vues panoramiques remarquables.

Tips

 On recommande de parcourir le parc à vélo, que l’on peut louer à Bar Harbor, sur la côte nord-est de l'île des Monts Déserts.

 

9

MONUMENT VALLEY

ARIZONA/UTAH

A la frontière entre l’Arizona et l’Utah, Monument Valley est l’emblème de l’Ouest américain par excellence. A mesure que l’on déroule les kilomètres, on voit se dessiner au loin les monolithes et buttes aux couleurs orangées comme posés dans l'immensité du territoire Navajo, dans un décor sorti tout droit des westerns de notre enfance. On se prend à rêver de cowboys foulant la terre rouge tandis que les indiens guettent... Les tours guidés en 4x4 ou à cheval approchent des sites reculés, interdits aux particuliers.

Tips

 Le territoire Navajo est à l’heure normale des Rocheuses (Mountain Standard Time - MST), mais contrairement à son voisin l’Arizona, il suit les rythmes de l’heure d’été (Daylight Saving Time - DST).

 

10

HAWAI VOLCANOES NATIONAL PARK

HAWAÏ

Classé au Patrimoine de l'UNESCO, le parc national des Volcans est composé de deux des volcans les plus actifs du monde, le Mauna Loa (4169 m) et le Kilauea (1246 m), qui dominent l'océan Pacifique. Le paysage, qui change au gré des éruptions volcaniques et des coulées de lave, révèle de surprenantes formations géologiques. On y trouve des oiseaux rares et des espèces endémiques, ainsi que des forêts de fougères géantes. Du volcan Kilauea coule une incessante lave rouge depuis 1983, faisant de cette éruption volcanique continue la plus durable au monde. Selon la tradition hawaïenne, le lac de lave brûlante du cratère d’Halemaʻumaʻu est le berceau de Pele, la déesse du feu et des volcans.

Tips

 Attention aux éruptions qui peuvent nuire aux conditions d’observation. Le site internet du parc permet de se tenir au courant de l’actualité volcanique.

 


VOUS AIMEREZ AUSSI


Le monde selon vos envies   Radio Voyageurs
Partager cet article avec vos amis
10 BONNES RAISONS DE PARTIR AVEC VOYAGEURS